L’Atlas du Business des Espèces Menacées

19.50 

Le nouvel Atlas de Robin des Bois traque et analyse le trafic d’espèces animales emblématiques comme les éléphants et les rhinocéros, ou n’ayant pas encore accédé à la renommée mondiale comme les poissons-cardinaux de Banggaï, les chardonnerets élégants, les tortues étoilées de l’Inde et les totoabas. Les armes des braconniers, les modes opératoires des petits trafiquants opportunistes ou des réseaux criminels internationaux sont décrits pour 32 espèces menacées. Les fins de série des marchandises courantes sont soldées, les fins d’espèces font monter les enchères. Le business de l’extinction étend sa toile dans le monde entier. Des porte-conteneurs aux trains, des avions de ligne aux vélos, tous les modes de transport sont utilisés. La synergie des textes et des cartographies de cet Atlas démontre la mondialisation et la diversification de la contrebande du vivant.

 

 

Catégorie :

Description

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le business de l’extinction est expert en marketing. Il cultive les superstitions et convoque les angoisses modernes pour vendre des prétendus remèdes aux fléaux du cancer et du sida ou à des obsessions mondialement partagées comme la calvitie et la perte de libido. Les trafiquants prospèrent aussi sur le marché des animaux de compagnie et de la mode et sont à l’occasion des cybercriminels aguerris. Une économie souterraine est en marche qui se confond avec le trafic de drogues et de contrefaçons.

L’Atlas du Business des Espèces Menacées est une plongée dans le monde violent et secret d’un trafic planétaire. Quand on remonte à la surface de cet océan de cruauté et d’argent, on a une infinie tendresse pour tous ces animaux qui au fond de la mer et des marais, dans les savanes et les forêts ont à se défendre du harcèlement de l’humanité. Ecrit par l’association Robin des Bois. Cartes de Julien Perreaut. Edition Arthaud. 152 pages. Parution 9 octobre 2019.