- Robin des Bois - http://robindesbois.org -

Lubrizol

Communiqué Lubrizol n°2

La liste publiée par la préfecture de Seine-Maritime, se basant sur les informations communiquées par Lubrizol, est un numéro de strip-tease industriel réservé aux initiés. Il est précisé que 5253 tonnes de produits ont été brûlées. Il est confirmé à travers les mentions de danger conformes au règlement CLP (Classification, Labelling, Packaging) que des substances corrosives, irritantes, nocives, cancérogènes, narcotiques, très dangereuses pour l’environnement aquatique ont été dispersées sur les sols de l’usine, les voiries urbaines, la Seine et dans l’atmosphère.

Cet inventaire partiel ne concerne que les produits finis et conditionnés en fûts. Manquent les matières intermédiaires, les déchets de production et les déchets consécutifs à la destruction de certaines installations fixes ou mobiles.

Robin des Bois publiera ultérieurement une interprétation plus fine des documents disponibles.

Voir aussi :
Lubrizol, communiqué n°1 : Comment le secret s’est abattu sur les usines Seveso [1], 30 septembre 2019 (avec reportage photos et vidéo)
Lubrizol, communiqué n°3 [2], 4 octobre 2019 (Mortalité de poissons et d’oiseaux)
Lubrizol, communiqué n°4 [3], 7 octobre 2019
Lubrizol, communiqué n°5 [4], 11 octobre 2019
Lubrizol, communiqué n°6: Un comité de transparence ou un comité de défense de Lubrizol ? [5] 12 octobre 2019
Lubrizol, communiqué n°7 [6], 22 octobre 2019

Le comptoir Lubrizol [7], page d’informations sur l’incendie de Lubrizol. Cette page est alimentée en tant que de besoin.