Chez vous

Charlie Hebdo et Robin des Bois

9 sept. 2020

Charlie Hebdo et Robin des Bois

A lire dans Charlie Hebdo, des articles rédigés par Jacky Bonnemains, directeur de Robin des Bois:

Dans le Charlie Hebdo du 12 août 2020 (pdf), un article sur la catastrophe de Beyrouth, un autre sur l’exportation de déchets bretons et un troisième sur les damnés de la marine marchande. Pour illustrer ce dernier article, il convient de préciser que le commandant indien du Wakashio qui s’est échoué sur l’Ile Maurice le 25 juillet était à bord depuis 8 mois et que deux autres membres de l’équipage étaient à bord depuis plus d’un an, sans aucune possibilité de toucher terre à cause des mesures de confinement Covid-19 en vigueur dans tous les ports d’escale du navire. Une version non confirmée sur les causes de l’accident évoque une soirée d’anniversaire à bord et la nécessité de se rapprocher de la côte pour capter le wifi et pour pouvoir passer des appels vidéo ou téléphoniques via l’Internet avec les familles.

Lire la suite

Nitrate d’ammonium

7 sept. 2020

Nitrate d’ammonium

TRANSPORT DU NITRATE D’AMMONIUM PAR ROUTE

Codes matières dangereuses sur les plaques oranges des citernes et remorques de camions que vous êtes susceptibles de croiser et de doubler tout en redoublant de vigilance:
1942      nitrate d’ammonium contenant au plus 0,2 % de matière combustible
2067      engrais au nitrate d’ammonium
2426      nitrate d’ammonium liquide, solution chaude concentrée
3375      nitrate d’ammonium, en émulsion, suspension ou gel, servant à la fabrication des explosifs de mine

Lire la suite

Recrudescence de masques usagés sur les voieries

24 juil. 2020

Recrudescence de masques usagés sur les voieries

Suite à l’utilisation massive et obligatoire de masques de protection respiratoire, il est constaté une recrudescence de masques usagés sur les voieries et dans les lieux de concentration touristique. Malheureusement, comme au début de la crise (cf. publications de Robin des Bois au mois de mars*), les consignes de gestion des masques usagés sont à nouveau inaudibles.
D’une part les masques sont des poubelles à virus divers, d’autre part ils constituent pour la faune sauvage et en particulier les oiseaux des pièges et des entraves à la mobilité.

Lire la suite

Comptoir d’informations Lubrizol

17 juil. 2020

Lire la suite

Les forêts périclitaines

17 juin 2020

La destruction des forêts périurbaines et le comblement des mares se font dans le silence et avec l’approbation unanime des maires et des collectivités.

L’érosion du patrimoine végétal et animal fait moins de bruit et de panache que les explosions et les incendies des sites Seveso et des entrepôts.

Lire la suite

Le retour au sol d’un virus exotique

19 mai 2020

Les boues sont les résidus liquides des Stations de Traitement des Eaux Usées (STEU) comme les mâchefers sont les résidus solides de l’incinération des déchets.

L’arrêté du 30 avril 2020 (1) pris sous la responsabilité des ministères de l’Agriculture, de la Santé et de l’Ecologie autorise pendant la période Covid-19 l’épandage des boues sur les sols agricoles et en forêt sous réserve qu’elles soient hygiénisées.

Lire la suite

Les failles de la Convention sur les Armes Biologiques

27 avril 2020

La Convention sur les Armes Chimiques* interdit la mise au point, la fabrication, le stockage et l’emploi des armes chimiques. Elle est entrée en vigueur en 1997. Elle oblige à des inspections de routine dans les installations industrielles qui entreposent et produisent des substances susceptibles d’être utiles à l’humanité et en même temps susceptibles d’être utilisées dans l’intention de lui nuire.

Lire la suite

La double peine pour les boues d’épandage

14 avril 2020

Les STEU (Stations de Traitement des Eaux Usées) dégrillent, dessablent, déshuilent, décantent, aèrent, clarifient, rejettent de la sous-eau dans les rivières et les eaux côtières et accumulent les boues dans des bassins. Les boues sont les déchets des STEU. Depuis janvier 2020, les 21.474 STEU urbaines et rurales ont produit environ 3 millions de tonnes de boues brutes soit environ 300.000 tonnes de boues en matières sèches. 70% sont par habitude, par économie, par amnésie, vouées à l’épandage sur les champs nus, les terres maraîchères et les prairies en élevage laitier. Avril est le mois de l’épandage des boues et du “retour au sol” des particules de plomb et autres Eléments-Traces Métalliques, des PCB, des bromés, des dioxines, des résidus d’anti-dépresseurs et de produits de bricolage et d’hygiène corporelle. Les seuils de polluants admissibles sont fixés par l’arrêté du 8 janvier 1998. Les ONG et les agriculteurs réclament à cor et à cri la refonte de cet arrêté. Les seuils doivent être abaissés en fonction des nouvelles connaissances et les polluants émergents doivent être pris en compte.

Lire la suite

Non à l’intoxication du domaine public !

10 avril 2020

Non à l’intoxication du domaine public !

Dans son communiqué en date du 2 avril 2020, Robin des Bois alertait sur les dangers environnementaux de la désinfection “à la chinoise” des villes en métropole et dans les territoires ultramarins.

Lire la suite

COVID-19: abandon de masques, de gants et de mouchoirs en milieu urbain – reportage photos

8 avril 2020

COVID-19: abandon de masques, de gants et de mouchoirs en milieu urbain – reportage photos

Première publication le 19 mars 2020, mises à jour les 25 et 26 mars 2020 et le 8 avril 2020.

Lire la suite