Sécurité maritime dont porte-conteneurs

Les grands voiliers transportaient de la soie, du camphre, de la cannelle. Aujourd’hui, les géants des mers transportent du nucléaire en bonbonnes, du chimique en citernes, du gaz en cuves. Ils sont des sites Seveso transocéaniques. Gigantisme, cargaisons dangereuses, pavillons sous-normes, car-ferries poubelles, équipages novices au bout du rouleau ou de la routine : le transport maritime est un cruel pourvoyeur de pertes humaines, le vecteur caché des risques industriels et une source quotidienne de pertes de marchandises en mer.

Le départ du Rio Tagus, un festival estival de plus pour l’Occitanie

21 juin 2022

Le départ du Rio Tagus, un festival estival de plus pour l’Occitanie
Mis à jour le 22 juin 2022 Le Yacht Express, navire semi submersible spécialisé dans le transport des yachts de luxe ou des épaves à démolir, est en partance imminente pour Sète depuis Brindisi au sud de l’Italie. Le Yacht Express devrait transporter le Rio Tagus jusqu’à Brest où il est promis à la démolition par les chantiers Navaleo.

Ce transfert transocéanique pointe encore une fois l’absence d’un chantier de démolition agréé sur le linéaire français de la Méditerranée occidentale.Le Rio Tagus est à l’état d’épave. Il est enkysté à Sète depuis le 30 octobre 2010 après avoir déchargé du nitrate d’ammonium. Il avait été abandonné avec son équipage guinéen, égyptien et ukrainien par son armateur américain Zulworld Shipping Inc basé au Panama.

Lire la suite

Le gaz russe avance masqué – suite

26 avril 2022

Le gaz russe avance masqué – suite

La noria des méthaniers chargés de gaz sibérien continue. Depuis le 18 mars, précédente mise à jour de leurs trafics par Robin des Bois, ils ont continué d’alimenter les ports européens sans ralentir. 13 livraisons à Zeebrugge (Belgique), 7 à Montoir de Bretagne (France) 4 à Rotterdam, 3 à Dunkerque (France), 2 à Bilbao (Espagne) et 1 à Mugardos près d’El Ferrol (Espagne).

Lire la suite

Ukraine/Russie. Exclusif : les cargos et les marins otages de la guerre

20 avril 2022

Ukraine/Russie. Exclusif : les cargos et les marins otages de la guerre

Mise à jour du 2 août 2022 : informations détaillées sur les vraquiers quittant les ports ukrainiens ou s’en approchant dans le cadre de l’accord international sur la liberté de commerce des grains et autres produits agroalimentaires à partir de l’Ukraine en lien https://robindesbois.org/ukraine-robin-des-bois-veille-aux-grains/

93 navires de commerce sont pris dans le piège en mer Noire et en mer d’Azov. Les risques de bombardement, de torpillage et des mines sous-marines les empêchent de sortir et les clouent à quai. 81% des navires sont arrivés dans les ports entre le 17 et le 23 février à la veille du déclenchement de la guerre.

Lire la suite

Les roublards

7 avril 2022

13h50 / Gaz et Nucléaire

Gaz
Un nouveau ship to ship (transbordement) de gaz sibérien a eu lieu le 6 avril 2022 au large du fjord de Mourmansk entre le Christophe de Margerie, méthanier brise-glace, armateur russe, pavillon Chypre, et le Clean Planet, méthanier conventionnel, armateur grec, pavillon Iles Marshall. Sauf contre-ordre, le Clean Planet se dirige vers le terminal gazier de Zeebrugge, Belgique. Un ship to ship strictement identique avait eu lieu les 24-25 mars et avait abouti à une livraison à Dunkerque le 30 mars.

Lire la suite

Arrivée du Clean Planet au terminal gazier de Dunkerque

30 mars 2022

Arrivée du Clean Planet au terminal gazier de Dunkerque

Les 170.000 m3 de Gaz Naturel Liquéfié en provenance de Yamal, Sibérie, ont été transbordés dans le Clean Planet depuis le méthanier brise-glace Christophe de Margerie au large de Mourmansk les 24 et 25 mars.

Lire la suite

Le virus russe

25 mars 2022

Le virus russe
Quelques semaines avant l’orage et la guerre, alors que les troupes, les bottes et les stratocumulus russes s’accumulaient aux frontières de l’Ukraine, alors que des navires de guerre de la Flotte du Nord étaient repérés dans la Manche en route pour « des manœuvres » en mer Noire, la Commission européenne célébrait son addiction à l’énergie et ajoutait le gaz et le nucléaire à la liste déjà douteuse des énergies de transition. Aujourd’hui, la Commission européenne est en cellule de dégrisement et tente de se défaire de l’étranglement. Elle découvre que les centrales nucléaires et les autres Installations Nucléaires de Base constituent une menace planétaire en temps de guerre. Elle masque son économie du gaspillage par un pitoyable floutage des méthaniers brise-glace pleins à craquer de GNL sibérien (1). Les Mesdames et Messieurs bricolage du nucléaire français font tout pour mettre sous les gravats de la guerre leurs accointances et leurs marchandages permanents avec la Russie depuis Brejnev jusqu’à Poutine, de Marcoule à ITER en passant par les réacteurs à neutrons rapides et par La Hague. Ils ont osé dire à la dernière réunion du Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire (HCTISN) le 8 mars 2022 : « On manque de recul pour se retirer de Russie ».
Lire la suite

Le gaz russe avance masqué

18 mars 2022

Le gaz russe avance masqué

Ukraine – communiqué n°6
11h00

Mise à jour le 22 mars

Certains ports comme Zeebrugge et Dunkerque n’annoncent plus systématiquement les arrivées des navires sur leurs sites internet. Le port de Nantes-Saint-Nazaire continue à afficher des prévisions fiables.

Lire la suite

Malgré les tensions, le courant passe

7 mars 2022

Malgré les tensions, le courant passe

Ukraine – communiqué n°5. 7 mars 2022 – 16h00

Nucléaire : les centrales slovaques font le plein
Le 1er mars, un Iliouchine-76TD de la Volga-Dnepr Airlines spécialisé dans le transport de colis lourds a survolé la Pologne avec l’autorisation de l’OTAN pour transporter des combustibles nucléaires neufs en Slovaquie. Parti de l’aéroport de Domodedovo à Moscou, il a contourné l’Ukraine, survolé la Biélorussie et traversé l’espace aérien polonais pour atterrir à Bratislava. Selon les règles de l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique), seuls les colis urgents de petite taille, par exemple les produits radio-pharmaceutiques à courte durée de vie, sont transportés par voie aérienne. Le crash d’un avion transportant des combustibles nucléaires neufs expose les populations et l’environnement à des risques considérables.

Lire la suite

Le gaz russe à la trace

4 mars 2022

Le gaz russe à la trace

Ukraine – communiqué n°4. 4 mars 2022 – 16h30. (Mise à jour le 4 mars à 17h)

Suite au communiqué de Robin des Bois « Sanctions envers la Russie : vont-ils oser ? » du 24 février 2022 (1), jour du début de l’invasion russe de l’Ukraine, l’ONG a cartographié la position actuelle des 15 méthaniers brise-glace qui exportent du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) dans les ports européens depuis le terminal gazier de Yamal en Sibérie.

Lire la suite

Felicity Ace †

2 mars 2022

Felicity Ace †

Dans son communiqué du 18 février 2022, Robin des Bois indiquait que l’incendie dans le Felicity Ace était livré à lui-même et qu’il était susceptible de se propager à tous les ponts-garages. L’ONG ajoutait que les incendies de ce type se terminent en général mal pour les cargaisons, les voituriers, et dans certains cas pour les fonds marins (1).

C’est fait. Le Felicity Ace a coulé hier 1er mars à 09h, heure locale.

Lire la suite