Sites pollués

Les strates de l’industrialisation et la désindustrialisation ont superposé dans les sols et sous-sols terrestres et aquatiques des couches de pollutions et greffé dans le paysage et la géologie des bâtiments pollués, des amas de stériles, des fûts et des cuves qui libèrent au fur et à mesure de leur exposition aux intempéries et de la corrosion des résidus et poussières toxiques. L’empreinte écologique de ces ex-activités a une tendance naturelle à s’effacer de la mémoire collective et administrative. Gare à l’oubli et aux reconversions hâtives des friches industrielles et des stations-service.

Un an après, Notre-Dame de Paris ne renaît pas de ses cendres

15 avril 2020

Notre-Dame de Paris
Communiqué n°12

La cathédrale reste dans un état précaire. C’est une source permanente de pollution par les poussières de plomb et des autres métalloïdes dégagés par l’incendie. L’échafaudage qui encerclait la flèche de la cathédrale est toujours sur place. Lui aussi est une source majeure de remobilisation des poussières de plomb.

Lire la suite

Le boulet du plomb

7 févr. 2020

Notre-Dame de Paris
Communiqué n°11

– Près de 10 mois après l’incendie de Notre-Dame, la dépollution de la crypte archéologique commence la semaine prochaine. Il s’agit selon l’appel d’offres de Paris Musées du 16 août 2019 de réduire la pollution par le plomb « à des niveaux proches de zéro ». Les teneurs les plus élevées sont de 40.000 à 50.000 µg/m2. L’intervention va être compliquée par la récente prolifération de moisissures due au manque de ventilation et à l’humidité des locaux. La crypte est située sous le parvis. Sa surface au sol est de 2200 m2.

Lire la suite

Ubu TEX

5 nov. 2019

Loi économie circulaire, communiqué n°1

Hallucinant. Les TEX – Terres EXcavées – dans le jargon des BTP vont sortir librement de leur tanière, devenir des produits et faire l’objet de transactions commerciales. D’un coup de baguette gouvernementale, des déchets vont se métamorphoser en produits.

Les mafias des camions bennes et les créateurs de remblais flash dans les prairies ou les maquis vont bénéficier d’une nouvelle simplification administrative. Ils vont pouvoir vendre de la terre potentiellement polluée sous le noble nom de terre végétale.

Lire la suite

Notre-Dame de Paris, une rafale de plomb

18 oct. 2019

Notre-Dame de Paris
Communiqué n°10 – V2

Septembre 2017. La Direction Régionale des Affaires Culturelles procède à une campagne de prélèvements dans Paris pour évaluer la répartition des poussières de plomb sur la voirie à proximité de monuments historiques. Le déclenchement de cette campagne démontre que le ministère de la Culture était au moins depuis 2017 alerté sur les risques d’émission et de dispersion des poussières de plomb depuis les monuments historiques.

Lire la suite

Le plomb s’incruste

4 sept. 2019

Notre-Dame de Paris, communiqué n°9

L’accès au jardin de l’école maternelle 17 rue de Verneuil dans le 7ème arrondissement est fermé jusqu’à nouvel ordre. Le contexte est particulier. Le jardin fait partie des dépendances de l’Hôtel de Sénecterre (24 rue de l’Université) classé à l’inventaire des monuments historiques. Récemment rénové par le groupe Kering, ce bâtiment héberge les ateliers et les défilés de la marque Saint Laurent.

A l’initiative de la société Yves Saint Laurent, les enfants de la maternelle avaient jusqu’alors la jouissance du jardin à la française qui a été reconstitué à partir d’archives historiques. Il s’avère qu’en plusieurs endroits le jardin est contaminé par les poussières de plomb bien au-delà des normes admissibles. A titre conservatoire, Kering suspend toute fréquentation du jardin Saint Laurent et réfléchit activement aux mesures nécessaires à son assainissement. Cette contamination d’un jardin nouvellement aménagé et planté est un indicateur de la pollution urbaine consécutive à l’incendie de Notre-Dame de Paris.

Lire la suite

Le scandale de la SEGPA Jacques Prévert rue du Pont de Lodi, Paris 6ème arrondissement

2 sept. 2019

Le scandale de la SEGPA Jacques Prévert rue du Pont de Lodi, Paris 6ème arrondissement

Notre-Dame de Paris, communiqué n°8

Les SEGPA sont des Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté. Les élèves y reçoivent un enseignement personnalisé. Ils sont en difficulté d’apprentissage scolaire. Robin des Bois a été informé de source syndicale vendredi après-midi que ce collège public spécialisé, géré par la mairie de Paris est fermé jusqu’à nouvel ordre à cause d’une contamination très importante en poussières de plomb, notamment au centre de la cour des élèves (9695 µg/m2) et dans le jardin d’horticulture (42.913 µg/m2).

Lire la suite

Notre-Dame de Paris, communiqué n°7

30 août 2019

Notre-Dame de Paris, communiqué n°7

Selon des informations qui viennent de nous parvenir, la Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA) du collège Jacques Prévert rue du Pont de Lodi (Paris, 6ème arrondissement) ne rouvre pas à cause de la contamination au plomb. Les 30 élèves et les 11 enseignants et personnels d’accompagnement sont transférés au collège Jacques Prévert rue Saint-Benoît (6ème arrondissement) qui a fait l’objet cet été d’un chantier de décontamination. Les SEGPA sont réservées aux élèves en « difficultés d’apprentissage graves et durables » qui suivent un parcours scolaire individualisé.

Lire la suite

Une rentrée sertie de plomb

27 août 2019

Une rentrée sertie de plomb

Notre-Dame de Paris, communiqué n°6

Addendum du 28 août 2019:
Les informations très récemment diffusées par la mairie de Paris ne sont pas fiables. Seuls les 3 établissements de la rue Saint-Benoît ont fait l’objet d’un “protocole de traitement” réalisé par des professionnels et surveillé par l’Inspection du travail. Dans les autres établissements, la mairie de Paris parle de “traitement” de “travaux en cours”, d’ « intervention », de “nettoyage”, de “mesures à entreprendre”. La mairie de Paris ne précise pas quand et par qui ces opérations éparses sont réalisées. Aucun rapport de décontamination n’est disponible. Pour rappel les rapports de contamination sont encore disponibles à ce jour sur https://www.paris.fr/pages/incendie-de-notre-dame-l-essentiel-concernant-la-pollution-au-plomb-7028/ (au bas de la page).

Les prélèvements et analyses de plomb dans les établissements pollués ont été réalisés entre le 13 mai 2019 et le 8 août 2019 suite à l’incendie de Notre-Dame. Les écoles primaires et les collèges publics sont gérés par la mairie de Paris, les lycées publics par la région Ile-de-France. Les établissements privés sont gérés par l’OGEC (Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique).

Cartographie des crèches, écoles maternelles, écoles élémentaires, collèges et lycées pollués par le plomb

Lire la suite

Notre-Dame de Paris, communiqué n°5

26 août 2019

Notre-Dame de Paris, communiqué n°5

Une famille dont 3 enfants sont inscrits à l’école Sainte-Clotilde, 77 rue de Grenelle à Paris, 7ème arrondissement, assigne en référé le chef d’établissement et la direction diocésaine de l’enseignement catholique de Paris pour qu’ils fassent contrôler les concentrations surfaciques en plomb des sols et des espaces extérieurs de l’école et qu’ils veillent à ce que les éventuelles mesures curatives nécessaires soient mises en place avant la rentrée scolaire du 2 septembre 2019. L’audience est prévue le mercredi 28 août à 10h au Tribunal de Grande Instance de Paris, 17ème arrondissement.

Lire la suite

Notre-Dame de Paris, communiqué n°4

14 août 2019

Notre-Dame de Paris, communiqué n°4

Le ministère de la Culture, propriétaire de Notre-Dame de Paris, confirme l’instabilité de la voûte et des arcs boutants de la cathédrale. L’échafaudage qui constitue lui aussi un réservoir de poussières de plomb et qui jusqu’alors a résisté à l’effondrement de la flèche et aux suites de l’incendie est aussi exposé à des risques d’instabilité.

Par conséquent, l’association Robin des Bois estime nécessaire de clarifier l’arrêté préfectoral en cours sur le péril imminent d’effondrement et de procéder dans le cadre de cet arrêté à l’interdiction de toute circulation piétonnière et de toute activité notamment commerciale dans la rue du Cloître-Notre-Dame. En effet, un effondrement partiel ou total de la voûte de la cathédrale aurait des effets dominos destructifs sur les autres parties du bâtiment, dégagerait un nuage incontrôlable de poussières contaminées et serait susceptible de créer en particulier pendant les heures de haute fréquentation par les touristes un effet de panique.

Lire la suite