Pillage, commerce et maltraitance

Vivants ou morts, entiers ou en morceaux, les animaux sauvages sont une marchandise ordinaire à vendre au plus offrant jusqu’à l’extinction de l’espèce. Les réseaux criminels s’enracinent, s’enrichissent, se mondialisent et se diversifient. La faune est traquée pour décorer, habiller, faire bander, guérir, divertir et se nourrir. Un cauchemar. Depuis juillet 2013, Robin des Bois publie « A la Trace », trimestriel unique sur le braconnage et la contrebande de la faune sauvage, sur les risques sanitaire du commerce international et sa cruauté. La disparition progressive de la faune sauvage prive la Terre de ses plus belles couleurs.

Pangolin + Covid-19 – “A la Trace” Hors-Série

30 avril 2020

Pangolin + Covid-19 – “A la Trace” Hors-Série

“A la Trace”
Le bulletin de la défaunation
Hors-Série Covid-19

25 pages, 8,3 Mo

– Rapport préliminaire des impacts de la pandémie de Covid-19 sur la faune sauvage terrestre et marine.
– Le trafic de pangolins ante Covid-19 du 1er octobre au 31 décembre 2019 et post Covid-19 du 1er janvier au 31 mars 2020. Avec cartographies.

Lire la suite

« A la Trace » n°26 – le bulletin de la défaunation

30 avril 2020

« A la Trace » n°26 – le bulletin de la défaunation

“A la Trace” n°26
Le bulletin de la défaunation
739 évènements du 1er juillet au 30 septembre 2019
470 sources d’information
116 pages, 13 Mo

Lire la suite

Des requins passagers clandestins

13 avril 2020

Des requins passagers clandestins

Le Shen Gang Shun 1, un thonier chinois de 49 mètres de long s’est échoué à 8h20, le samedi 21 mars sur l’atoll d’Arutua, archipel des Tuamotu en Polynésie française à la suite d’une erreur de navigation manifeste. Les 36 membres de l’équipage ont été évacués dans des conditions difficiles par un hélicoptère Dauphin mobilisé par le Haut Commissariat de la République française en Polynésie.

Lire la suite

Animaux sauvages et risques sanitaires

17 mars 2020

Rien ne prouve à ce stade que le nouveau coronavirus provienne de l’étalage et de la consommation d’animaux sauvages dans la ville de Wuhan. Cependant, dans la République Populaire de Chine, les douanes et la police informent régulièrement et depuis plusieurs années les populations des risques sanitaires multiples induits par le trafic et la consommation de viande et d’autres parties d’animaux sauvages. Quand il s’agit de contrebande d’espèces menacées d’extinction, les autorités chinoises insistent aussi sur les dommages infligés à la biodiversité. Ci-dessous, quelques extraits du bulletin d’information et d’analyses sur le braconnage et la contrebande d’espèces menacées « A la Trace » de Robin des Bois.

Lire la suite

« A la Trace » n°25 – le bulletin de la défaunation

9 janv. 2020

« A la Trace » n°25 – le bulletin de la défaunation

« A la Trace » n°25
le bulletin de la défaunation
pdf, 124 pages – 10,8 Mo

Le roman vrai du braconnage et de la contrebande à travers le monde
924 évènements du 1er avril au 30 juin 2019

Lire la suite

Les animaux et la Première Guerre Mondiale

9 janv. 2020

Les animaux et la Première Guerre Mondiale

Dossier du 5 novembre 2018

1918-2018
Animal, on est très mal

A l’occasion des commémorations et autres manifestations, visites et déclarations signalant la fin de la guerre 14-18, des lâchers de tourterelles affublées du titre honorifique de « colombes de la paix » sont annoncés notamment à Lyon.
Les pauvres oiseaux d’élevage brutalement lâchés dans le milieu urbain et le ciel pollué n’ont aucune chance de s’en sortir et d’échapper aux chats, aux corvidés, aux voitures, à la faim, à la misère et à la mort.

Lire la suite

« A la Trace » n°24 – le bulletin de la défaunation

13 nov. 2019

« A la Trace » n°24 – le bulletin de la défaunation

« A la Trace » n°24, le bulletin de la défaunation
(pdf, 94 pages – 8,6 Mo)

Bulletin d’information et d’analyses sur le braconnage et la contrebande d’animaux
du 1er février au 31 mars 2019
590 cas de braconnage, de contrebande et de sauvetage

11 morts : 4 rangers, 1 civil et 6 braconniers

Lire la suite

Positif !

28 août 2019

CITES COP18 – Genève
Communiqué n°6

Gecko tokay
La proposition de l’Inde, des États-Unis, des Philippines et de l’Union Européenne d’inscrire le gecko tokay en Annexe II de la CITES a été acceptée. L’aire de répartition couvre 13 pays d’Asie du Sud Est.

Lire la suite

Vers la fin du commerce international d’éléphants vivants

27 août 2019

CITES CoP18 – Communiqué n°5
Genève

La solidarité familiale des éléphants est enfin reconnue. La décision d’interdire le commerce des éléphanteaux vivants capturés dans la nature pour les besoins des zoos et des cirques prise la semaine dernière par la CITES était en sursis. Avant le vote en session plénière, l’Union Européenne a fait face à une intense campagne des ONG de protection des éléphants. Elle a finalement trouvé une solution politiquement acceptable par la majorité des pays d’Afrique.

Lire la suite

L’Europe remettra-t-elle les éléphanteaux derrière les barreaux ?

26 août 2019

CITES CoP18 – Communiqué n°4
Genève

Les pays-membres de la CITES ont décidé d’interdire les exportations vers les zoos et les cirques d’éléphants vivants capturés dans la nature. Le 18 août, la proposition des 32 pays de la Coalition pour l’Éléphant d’Afrique, soutenus par la Jordanie, la Syrie, le Liban et l’Inde a été acceptée par 46 voix pour et 18 contre. Durant les débats, les États-Unis et l’Union Européenne se sont fait les porte-paroles de l’industrie de la captivité. Mais en ce début de conférence, les 28 pays de l’Union n’avaient pas tous leurs papiers en règle et leurs votes négatifs n’ont pas été comptabilisés. Depuis, les discussions intra-européennes vont bon train. Clore le débat ou le rouvrir : telle est la question.

Lire la suite