Pillage, commerce et maltraitance

Vivants ou morts, entiers ou en morceaux, les animaux sauvages sont une marchandise ordinaire à vendre au plus offrant jusqu’à l’extinction de l’espèce. Les réseaux criminels s’enracinent, s’enrichissent, se mondialisent et se diversifient. La faune est traquée pour décorer, habiller, faire bander, guérir, divertir et se nourrir. Un cauchemar. Depuis juillet 2013, Robin des Bois publie « A la Trace », trimestriel unique sur le braconnage et la contrebande de la faune sauvage, sur les risques sanitaire du commerce international et sa cruauté. La disparition progressive de la faune sauvage prive la Terre de ses plus belles couleurs.

A la Trace n°31 – le bulletin de la défaunation

23 déc. 2021

A la Trace n°31 – le bulletin de la défaunation

A la Trace n°31 – octobre-novembre-décembre 2020
1294 évènements sourcés, accompagnés d’analyses, de 469 documents iconographiques, de cartes et d’archives historiques.
222 pages (pdf – 12,2 Mo)

Hiver 2020, couvre-feux et confinements. Les uns braconnent par nécessité et par opportunité, les autres par oisiveté. La viande de zèbre boucane sur des cordes dans la savane. Aux Etats-Unis, des ados de 17 ans braconnent les cerfs avec les projecteurs du camion GMC de leurs parents. Il y a des pièges partout et de toutes sortes du nord au sud, de l’est à l’ouest, sur terre et en mer. Toute la faune sauvage y passe, depuis les plus gros comme les ours jusqu’aux plus petits comme le microcèbe de Mme Berthe. Les oiseaux par centaines de milliers sont capturés pour égayer les fêtes de fin d’année confinées. Les platanistes du Gange sont lynchés, il faut bien se défouler.

Lire la suite

Condamnation de l’internationale des fossoyeurs d’éléphants et de rhinocéros

8 sept. 2021

Condamnation de l’internationale des fossoyeurs d’éléphants et de rhinocéros

Rennes

Le tribunal correctionnel de Rennes a aujourd’hui prononcé des peines exemplaires à l’égard de huit hommes d’origine irlandaise, anglaise, chinoise et vietnamienne coupables de trafic sur le territoire français et pour certains d’exportation vers l’Asie d’ivoire d’éléphants et de corne de rhinocéros. Sept ont été reconnus coupables d’avoir commis ces délits en bande organisée.
Lire la suite

L’internationale des fossoyeurs d’éléphants et de rhinocéros en procès à Rennes

6 sept. 2021

L’internationale des fossoyeurs d’éléphants et de rhinocéros en procès à Rennes

Rennes

Le procès de 9 prévenus inculpés d’importation, de détention, de transport et d’exportation d’ivoire d’éléphants et de corne de rhinocéros en bande organisée s’ouvre ce 6 septembre 2021 devant le tribunal correctionnel de Rennes. Trois prévenus sont en fuite et un mandat d’arrêt a été émis à leur encontre. L’enquête a aussi abouti à la découverte inédite sur le sol français de deux ateliers de transformation d’ivoire brut et de corne de rhinocéros. Les 9 prévenus sont d’origines irlandaise et anglaise, vietnamienne et chinoise. Ils déclarent être brocanteurs, antiquaires, employés dans le BTP, dirigeant d’une société d’import-export, cuisinier, informaticien ou sans emploi.
Lire la suite

A la Trace n°30 – le bulletin de la défaunation

6 août 2021

A la Trace n°30 – le bulletin de la défaunation

A la Trace n°30 – juillet, août et septembre 2020
1040 évènements sourcés, accompagnés d’analyses, de documents iconographiques, de cartes et d’archives historiques.
201 pages (pdf), 12 Mo

« A la Trace » poursuit son analyse des effets de la crise Covid-19 sur le braconnage et la contrebande d’animaux à travers de nouveaux exemples concrets dans le monde entier. Durant le troisième trimestre 2020, les rumeurs s’installent sur la viande de pangolins, de félins et les organes de lions considérés comme des remèdes miracles contre le Covid-19. La pandémie fait bondir le pillage des animaux sauvages. Dès son émergence, elle provoque la recrudescence des pièges. En Inde et en Afrique, les gens des villes retournent au village, il y a beaucoup de bouches à nourrir, le braconnage redouble. Dans les pays riches, la chasse de loisirs bat son plein ; les gens tuent les cerfs, les ours, les orignaux et les rapaces pour tuer le temps. Le trafic d’animaux sauvages est en augmentation sur les réseaux sociaux. Au Myanmar, les centres de transit et de gavage des pangolins en attente de contrebande vers la Thaïlande sont pleins à cause de la fermeture des frontières et de la paralysie des transports. Les déstockages d’ivoire brut et d’autres produits fauniques accumulés pendant l’interruption totale des chaînes logistiques commencent à faire leur apparition. Le marché mondial des oiseaux sauvages est en expansion. La crise Covid-19 a ouvert de nouveaux débouchés avec une humanité confinée en manque de nature.

Lire la suite

Saisie record de tortues au Burkina Faso

11 juin 2021

Saisie record de tortues au Burkina Faso

Mardi 8 juin, 555 tortues sillonnées juvéniles ont été sauvées du trafic international par les douaniers à Koudougou, province de Boulkiemdé. Elles étaient cachées dans la soute à bagages d’un autobus reliant Bamako au Mali et Lomé au Togo. Elles étaient réparties dans des caisses en bois, en carton et dans des sacs en toile et en plastique. De faux permis CITES accompagnaient la cargaison. La CITES est la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Les tortues sillonnées sont inscrites en Annexe II. Leur commerce international reste autorisé. Des permis d’exportation sont exigés. La saisie est le fruit d’une coopération entre les douanes du Mali et les douanes du Burkina Faso.

Lire la suite

Les rhinocéros radioactifs

20 mai 2021

Les rhinocéros radioactifs

Rosatom, maître d’œuvre et fer de lance de l’industrie nucléaire russe, a trouvé dans la lutte contre le braconnage un nouveau moyen d’étendre son influence sur le continent africain.

Lire la suite

Assassinats dans le parc national d’Arly au Burkina Faso

28 avril 2021

Assassinats dans le parc national d’Arly au Burkina Faso
Rory Young, cofondateur et directeur exécutif de Chengeta Wildlife, David Beriáin et Roberto Fraile, reporters espagnols, ont été assassinés le 26 avril 2021 dans le parc national d’Arly au Burkina Faso alors qu’ils participaient à une patrouille anti braconnage avec des soldats et des rangers. Un Burkinabé est toujours porté disparu. Le parc d’Arly abrite notamment des éléphants, des lions et des léopards. En 2015, Robin des Bois saluait le travail de Rory Young dans son bulletin « A la Trace » dédié au braconnage et à la contrebande. Extrait de « A la Trace » n°9 p.75:
Arrestation de 81 suspects de braconnage. Malawi. Mai 2015. Rory Young est un spécialiste de la lutte anti braconnage. Engagé très jeune dans la Légion Étrangère en France puis ranger garde forestier au Zimbabwe après un apprentissage de 5 années, Rory Young n’est pas un va-t-en-guerre. En mission au Malawi, il aide les gardes faune du pays à exploiter avec un maximum d’efficacité les maigres ressources logistiques dont ils disposent. 33 braconniers ont été interpellés en 15 jours au mois d’avril autour de Livonde par 30 gardes disposant d’un véhicule et demi et d’une vieille barque. Une prouesse comparée aux 28 arrestations pendant tout le mois d’avril dans le Parc Kruger surveillé par des milliers de gardes, des drones, des hélicoptères et d’une certaine manière par des milliers de touristes.
Lire la suite

Animaux victimes de pratiques magiques et commerce illégal

16 avril 2021

Animaux victimes de pratiques magiques et commerce illégal
CONFERENCE – MUSEUM DE TOULOUSE. A revoir en vidéo

Promesse de guérison, de pouvoir ou de chance, la consommation d’animaux sauvages et protégés entre dans nombre de rituels et de pratiques magiques modernes. À partir de croyances anciennes ou contemporaines, créées et propagées par le web et les réseaux sociaux, se développe un commerce illégal et destructeur d’animaux.

Présentation de Charlotte Nithart de Robin des Bois, auteur de l’Atlas du Business des Espèces Menacées (Édition Arthaud, avec cartes de Julien Perreaut).
Lire la suite

« A la Trace » n°29 – le bulletin de la défaunation

30 mars 2021

« A la Trace » n°29 – le bulletin de la défaunation

A la Trace n°29 – avril, mai et juin 2020
990 évènements sourcés, accompagnés d’analyses,
de documents iconographiques, de cartes et d’archives historiques
182 pages (pdf), 11.6 Mo

Lire la suite

EcoZonia, c’est la zone

27 janv. 2021

EcoZonia, c’est la zone

Il y a environ 600 loups sauvages en France et il y a un millier de loups en captivité.

Les investisseurs se livrent à une course effrénée aux loups. Il y avait 596 loups en captivité en septembre 2016, 661 en décembre 2017 et 989 en avril 2020.

Le loup en prison paye. Le loup en liberté se fait canarder.

Lire la suite