Feux de forêt

Les feux de forêts et de tourbières tuent immédiatement ou à petit feu. L’inhalation des particules et des fumées toxiques dégrade la santé humaine et la santé animale. Les incendies de forêts sont des producteurs et des exportateurs à longue distance de pollution. La destruction des forêts par le feu accélère l’érosion, les inondations et les glissements de terrains. Les feux de forêt carbonisent les espèces menacées d’extinction comme les orangs-outans en Indonésie et les tortues d’Hermann dans le sud de la France.

Incendies de forêts : attention, retombées radioactives

3 août 2010

Objet: incendies en Russie

Les incendies de forêts et les brûlis agricoles sont une source majeure de pollution atmosphérique et de gaz à effet de serre que le professeur Robert Harrison dans son ouvrage « Forêts, essai sur l’imaginaire occidental » propose d’appeler « effet de fièvre ».

La Russie est orfèvre en la matière. Les observations satellitaires démontrent que l’étendue des feux de forêts est toujours dans ce pays minorée par les autorités. 2 millions d’hectares déclarés en 2003, 14 millions observés. En été 2006, les cendres et les suies des incendies dans la région de Saint-Pétersbourg ont provoqué une concentration importante de particules et une pollution atmosphérique en Finlande, en Ecosse et dans le Nord de l’Angleterre. Les incendies de forêts sont une source importante de remobilisation atmosphérique du mercure.

Lire la suite