Longue vue – Usines offshore

Les déchets du Probo Koala – 2006/2016

29 mars 2015

Sous les ordres de la multinationale Trafigura, le Probo Koala a procédé au raffinage sauvage d’une coupe pétrolière mexicaine très riche en composés soufrés alors qu’il stationnait au large de Gibraltar. La méthode employée était dérivée du procédé Merox. Ce procédé historique sous-produit deux gaz nauséabonds et mortels à forte concentration : le mercaptan et l’hydrogène sulfuré. Début juillet 2006, le Probo Koala se rend à Amsterdam et Trafigura tente de faire passer ses déchets de désulfuration pour des déchets normaux, c’est-à-dire des résidus de cargaison. APS -Amsterdam Port Services- se rend compte de la tentative d’arnaque alors qu’une partie des déchets est déjà déchargée. Le devis pour le traitement passe alors de 23 à 900 euros le m3. Trafigura refuse de payer et devient menaçant. Les autorités hollandaises et APS cèdent et autorisent le rechargement des déchets sur le Probo Koala. Le navire reprend la mer avec sa cargaison toxique, fait une nouvelle escale européenne à Paldiski en Estonie et prend la route de l’Afrique. Au final, les déchets sont déchargés en août 2006 à Abidjan, Côte d’Ivoire, où ils sèment la panique et provoquent selon le bilan officiel 100.000 intoxications et 16 morts.
Robin des Bois a mené des investigations en Côte d’Ivoire dès septembre 2006 et a été un membre clef de la Commission Internationale d’Enquête nommée par le gouvernement ivoirien. L’association a également travaillé auprès des institutions européennes et internationales ; depuis janvier 2014, l’Organisation Maritime Internationale a interdit les procédés de production à bord des navires et le mélange en mer de cargaisons liquides.
L’histoire du Probo Koala est racontée dans « La Cargo de la Honte », livre coécrit par Robin des Bois et Bernard Dussol (Édition Stock 2010).

Lire la suite

Encadrement des usines de dessalement d’eau de mer – 2007

1 août 2007

Encadrement juridique et environnemental des usines de dessalement d’eau de mer à des fins de production d’eau potable ou d’irrigation (pdf 29 ko, 2 pages)

Proposition de Robin des Bois dans le cadre du Grenelle de l’environnement, reprise page 34 du rapport du groupe biodiversité.

Lire la suite