Posts Tagged "ANSES"

Gazons synthétiques

12 juin 2018

Robin des Bois, en tant que membre du Conseil d’Administration de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a saisi l’Agence au sujet des gazons synthétiques à base de pneumatiques usagés.

Lire la suite

Attention les yeux ! bis

6 nov. 2014

Robin des Bois a saisi en janvier 2011 l’ANSES (*) sur les risques potentiels des technologies 3Ds. Le 2ème avis de l’ANSES est clair. Il n’y a pas de flou. Il n’y a pas de divergence entre les experts du groupe de travail.

Les risques pour les enfants en particulier mais aussi les milieux professionnels et la population générale sont nombreux : fatigues et douleurs péri oculaires, troubles visuels divers dont la diminution de l’acuité, risque d’altération définitive du système visuel jusqu’à l’adolescence, maux de tête, douleurs au cou et aux épaules, vertiges, troubles de l’équilibre, risques de chutes.

Lire la suite

L’Europe, Prix Nobel de la guerre !

9 nov. 2012

L’armistice du 11 novembre 1918 a mis fin à la Première Guerre mondiale. 94 ans après, le Nord de la France porte les conséquences environnementales du conflit. La Première Guerre mondiale est d’actualité. Dans certaines régions et au premier rang le Nord de la France, les sols, les sous-sols et les eaux souterraines sont des décharges de la guerre.

Pour la première fois à l’échelle d’un territoire, le lien est établi entre une pollution de l’eau distribuée aux populations et les composants des munitions. Les sels de perchlorate ont été abondamment utilisés en tant qu’explosifs dans les obus. Ils sont aujourd’hui détectés en quantité supérieure aux seuils préconisés par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail – ANSES. 544 communes sont concernées dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais.

Lire la suite

L’EUROPE, Prix Nobel de la guerre !

9 nov. 2012

L’armistice du 11 novembre 1918 a mis fin à la Première Guerre mondiale. 94 ans après, le Nord de la France porte les conséquences environnementales du conflit. La Première Guerre mondiale est d’actualité. Dans certaines régions et au premier rang le Nord de la France, les sols, les sous-sols et les eaux souterraines sont des décharges de la guerre.

Pour la première fois à l’échelle d’un territoire, le lien est établi entre une pollution de l’eau distribuée aux populations et les composants des munitions. Les sels de perchlorate ont été abondamment utilisés en tant qu’explosifs dans les obus. Ils sont aujourd’hui détectés en quantité supérieure aux seuils préconisés par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail – ANSES. 544 communes sont concernées dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais.

Lire la suite

Raticides en prime time

7 nov. 2012

La recherche française vient de s’illustrer dans le monde en exhibant le 19 septembre 2012 des rats de laboratoire portant au bout de leur chemin de croix des tumeurs cancéreuses dignes d’animaux de foire ou de cabinets des monstruosités.

En prolongeant la vie et la douleur, les scientifiques de l’université de Caen ont quitté le champ de l’expérimentation animale pour rentrer dans les jachères illimitées de la torture. Cet acharnement pathologique est indéfendable.

Après 497 jours d’un régime constitué de maïs OGM non traité au Roundup apparaît un adénocarcinome mammaire.

Lire la suite