Posts Tagged "Cherbourg"

Sur le front de l’anti-éolien offshore

25 sept. 2021

Sur le front de l’anti-éolien offshore

Après Caen le 19 juin 2021 (reportage ici), Robin des Bois a participé aux rassemblements du Havre et de Cherbourg aux côtés des marins-pêcheurs. Ils ont pour la plupart enquillé après une nuit de travail en mer une journée de manifestation pour dire non aux éoliennes offshore et à la destruction du milieu marin. Une partie des positions de Robin des Bois contre la filière éolienne depuis 2004 et nos commentaires lors des enquêtes publiques de 2015 à Saint-Nazaire, Courseulles-sur-Mer et Fécamp sont disponibles dans la rubrique “Usines offshore“. Reportage.

Lire la suite

Sur le front de l’anti-éolien offshore

25 sept. 2021

Sur le front de l’anti-éolien offshore

Après Caen le 19 juin 2021 (reportage ici), Robin des Bois a participé aux rassemblements du Havre et de Cherbourg aux côtés des marins-pêcheurs. Ils ont pour la plupart enquillé après une nuit de travail en mer une journée de manifestation pour dire non aux éoliennes offshore et à la destruction du milieu marin. Une partie des positions de Robin des Bois contre la filière éolienne depuis 2004 et nos commentaires lors des enquêtes publiques de 2015 à Saint-Nazaire, Courseulles-sur-Mer et Fécamp sont disponibles dans la rubrique “Usines offshore“. Reportage.

Lire la suite

Faux pas d’Areva

5 juil. 2017

Communiqué MOX n°2

Areva, corsaire des temps modernes, perpétue les expéditions maritimes de combustibles nucléaires et de matières fissiles. Le Pacific Egret est un navire militaire peint en bleu. Il a débranché son AIS depuis le 13 juin 2017. L’AIS (Automatic Identification System) permet de connaître la position et la route d’un navire et est essentiel pour la sécurité maritime. Aucun des navires militaires de surface de la Marine Nationale actuellement en activité ne transporte une cargaison et une arme aussi redoutable que le Pacific Egret. Plusieurs options sont possibles pour l’itinéraire depuis Cherbourg jusqu’au Japon. Jadis utilisé du temps de Noriega pour des matières nucléaires sensibles, le passage du canal de Panama est aujourd’hui impossible pour des raisons politiques. La traversée par l’Atlantique Sud, l’Océan Indien et le Pacifique Sud est maintenant la plus classique. L’option de la route du Nord-Est par l’Arctique et la Sibérie avec l’accord de Vladimir Poutine ne peut pas être complétement exclue.

Lire la suite

Moxquitue

29 juin 2017

V2

La semaine prochaine, des combustibles MOX devraient être chargés à Cherbourg sur le Pacific Egret ou le Pacific Heron à destination du Japon et de la centrale nucléaire de Takahama. Le MOX contient 10% de plutonium et 90% d’uranium.

Ce voyage à travers les mers du monde de matières fissiles dangereuses induit des tensions et des risques tout au long du parcours. Le problème du port refuge en cas d’avarie ou d’incendie n’est toujours pas résolu. La capacité des modestes navires de la Pacific Nuclear Transport Ltd à résister aux cyclones, aux tsunamis et aux missiles nord-coréens n’est pas démontrée.

Lire la suite

La filière rhinocéros passe par Cherbourg

13 avril 2015

John Slattery, membre des Rathkeale Rovers (les vagabonds de Rathkeale), a été arrêté le 6 avril 2015 dans le port de Cherbourg par la police des frontières. Il débarquait d’un car-ferry en provenance d’Irlande. Il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Il est en détention provisoire pour une période de 60 jours, le temps pour la justice des Etats-Unis de transmettre sa demande d’extradition.

Les Rathkeale Rovers sont issus d’une communauté de gens du voyage originaire de Rathkeale dans le comté de Limerick en Irlande. Ils sont recherchés par Europol et les polices du monde entier. Ils sont spécialisés dans le vol, le recel et la vente illégale d’antiquités. Ils sont soupçonnés d’avoir participé à plusieurs vols de cornes de rhinocéros dans des musées européens. Une corne de 8 kg a été dérobée au Muséum d’Histoire Naturelle de Rouen en mars 2011. Le Muséum du Havre a lui aussi été cambriolé mais la corne volée était en résine, les conservateurs du musée ayant, par précaution, retiré la corne authentique du trophée exposé.

Lire la suite