Baleines et mammifères marins

Elles sont dans les légendes, les littératures et les mers, adorées, honnies, chassées, mangées, échouées, accidentées, polluées et à ce jour rescapées des grands essors alimentaires et industriels. Les baleines rendent de nombreux services aux écosystèmes. Sur terre, les baleines et les mammifères marins ont besoin de porte-parole. Cette lourde responsabilité, Robin des Bois l’exerce depuis 1986 à la Commission Baleinière Internationale et là où les cétacés, les pinnipèdes et les siréniens s’aventurent, c’est à dire partout, sauf dans l’espace extraterrestre et encore nous y rencontrons la Constellation de la Baleine.

Baleines : pour un sanctuaire dans l’Océan Arctique

26 mai 1994

Le sanctuaire de l’Océan Antarctique adopté par la 46ème réunion de la Commission Baleinière Internationale consolide le moratoire mondial sur la chasse commerciale à la baleine et complète le sanctuaire de l’Océan Indien.

Il est temps maintenant de créer, dans l’hémisphère nord, un dispositif analogue et nul autre océan ne convient mieux à cet effet que l’Océan Arctique, où se nourrissent les espèces de baleines placées sous la responsabilité de la C.B.I.

La création de ce sanctuaire ne devrait pas poser de problèmes majeurs puisqu’aucun des pays membres de la C.B.I. et riverains de l’Océan Arctique ne s’est opposé, au moment du vote, à l’adoption du sanctuaire en Antarctique ; à savoir, la Norvège, le Danemark, la Finlande, la C.E.I., la Suède, les Etats-Unis.

Lire la suite

La Flèche n°23

3 oct. 1993

Lire la suite

45ème réunion de la CBI – commentaires de Robin des Bois

14 mai 1993

Kyoto

Les débats se sont déroulés avec un absolu manque de sérénité et de courtoisie. Chaque matin, délégués et observateurs avaient à se frayer un passage à travers une haie de manifestants vociférants, affiliés au « All Japan Seamen’s Union » et aux partis d’extrême droite liés à la mafia et au gangstérisme japonais. Dans son discours d’ouverture, le responsable de la délégation japonaise a aimablement traité les baleines de « vaches sacrées de l’Occident ». Un cocktail officiel a servi des morceaux choisis de baleine.

Lire la suite

Baleine : la médecine traditionnelle de Ciba-Geigy et de Roussel-Uclaf

21 avril 1993

Sur les étagères de l’apothicaire avec la bonne tisane pour le foie, la jouvence de l’Abbé et l’amer papier d’Arménie, il y a encore le blanc de baleine.

Il résulte d’une lecture attentive du Vidal, « bible » des médecins, que de nombreuses spécialités pharmaceutiques ont comme excipient ou adoucissant du blanc de baleine : des comprimés, dragées, quelques pommades et un suppositoire.

Le blanc de baleine ou spermaceti ou cire de cachalot est extrait de la tête et des sinus du cachalot. Il est remarquable par sa viscosité, sa stabilité et son innocuité.

Lire la suite

La Flèche n°19

1 mai 1992

Lire la suite

La Flèche n°15

3 mai 1991

Lire la suite

Marineland d’Antibes : le carnage. Et le spectacle continue !

17 mars 1991

Entre le 16 février et la nuit du 12 au 13 mars, 4 bébés dauphins et orque sont morts au zoo marin d’Antibes.

Lire la suite

La Flèche n°14

1 janv. 1991

Lire la suite

Phoques-moines : l’imposture

16 nov. 1990

En ce moment-même, une équipe de plongeurs français et de marins marocains tente de capturer 5 à 7 phoques-moines près du Cap Blanc, sur un littoral revendiqué par la Mauritanie, le Maroc et le Polisario. L’objectif est de ramener les otages au Marineland d’Antibes et d’attendre la reproduction improbable. Les adultes capturés ne retrouveront jamais la liberté et les éventuels jeunes nés en captivité seraient relâchés en milieu naturel.

Lire la suite

Pêcheurs d’orques en Islande Les Dernières Bonnes Nouvelles

8 nov. 1990

La campagne internationale à laquelle les adhérents de Robin des Bois participent porte ses fruits : le gouvernement islandais, harcelé par des centaines de lettres affluant dans les ambassades ou directement à Reykyavik, impose aux chasseurs d’orques (voir notre communiqué du 27 septembre) des conditions de capture de plus en plus draconiennes, si on peut dire. C’est ainsi que, selon le Ministre des Pêches islandais, le bassin provisoire dans le port de Hafnarfjordur est insalubre et que les orques ne peuvent y être mises en attente. Avant de chasser les orques, la compagnie FAUNA doit donc construire un nouveau bassin et comme fin novembre les orques vont se réchauffer plus au Sud, il n’y a plus que 2 semaines à gagner.

Lire la suite