Actualités

Sabordage du Sao Paulo: la pollution a de l’avenir

4 févr. 2023

Sabordage du Sao Paulo: la pollution a de l’avenir

Ils l’ont fait au crépuscule, à 349,5 km des côtes brésiliennes, à la limite de la Zone Economique Exclusive, “afin d’éviter tout dommage logistique, opérationnel, environnemental et économique à l’Etat brésilien”. Dans son communiqué, la Marine brésilienne rend hommage au porte-avions et à ses équipages “dignes serviteurs de la Marine nationale française et de la Marine brésilienne”. La licence d’exportation de l’ex-Foch en 2000 précisait que les conditions du démantèlement du porte-avions Sao-Paulo devaient être autorisées préalablement par les autorités françaises. D’une certaine manière, la France est complice de cette catastrophe décidée et assumée par le Brésil.

Lire la suite

Abeilles et Néonicotinoïdes

25 janv. 2023

Abeilles et Néonicotinoïdes

L’Union européenne a interdit en 2018 l’usage des néonicotinoïdes dans tous les pays-membres. La Cour de justice de l’Union européenne le 19 janvier 2023 a jugé illégales les dérogations à cette interdiction telles qu’elles étaient jusqu’alors autorisées par le ministère de l’Agriculture en France.

Lire la suite

Mise à jour – Porte-avions Sao Paulo, ex-Foch

21 janv. 2023

Mise à jour – Porte-avions Sao Paulo, ex-Foch

15h30

Hier, à 315 km des côtes brésiliennes, le remorqueur hollandais ALP Guard a été remplacé par le remorqueur de haute mer de la marine brésilienne Purus. L’état-major de la marine brésilienne précise dans son communiqué que vu l’état de dégradation de la coque du porte-avions NAeL Sao Paulo, ex-Foch, elle n’autorisera pas son retour dans un port ou dans les eaux territoriales brésiliennes. Robin des Bois pense qu’une opération de sabordage est en préparation. Pour l’ONG, c’est la pire des solutions. Elle est redoutée depuis que l’ex-Foch a été refoulé de Turquie, du port militaire de Rio de Janeiro et du port civil de Suape dans l’Etat du Pernambouc. La marine militaire brésilienne s’apprête à ouvrir une nouvelle décharge sous-marine.

Lire la suite

L’ex-porte-avions Foch en route vers l’inconnu

20 janv. 2023

Après avoir été refoulé par la Turquie le 26 août 2022 et après avoir été refoulé par le Brésil en octobre 2022, le NAeL Sao Paulo, ex-Foch, est resté pendant trois mois au large du port de Suape, Etat du Pernambouc, en limite des eaux territoriales brésiliennes avec l’interdiction de rejoindre les eaux internationales.

Le 19 janvier 2023, le porte-avions en fin de vie en remorque de l’ALP Guard battant pavillon hollandais a pris la fuite, cap à l’est, à une vitesse de 3/4 nœuds. Il a été brièvement suivi par le patrouilleur de la Marine brésilienne NPA Macau P71. Le patrouilleur a ensuite regagné le port de Suape. Le convoi est sur le point de sortir de la Zone Economique Exclusive du Brésil.

Lire la suite

Le lithium en roue libre

18 janv. 2023

Le lithium en roue libre

Bolloré Illogistics – Communiqué n°2

La nouvelle mobilité roule au lithium. De l’extraction à la circulation jusqu’au recyclage, ce métal dévaste, brûle et expose les travailleurs, les populations, la biodiversité et l’atmosphère à des risques connus mais négligés par l’Union européenne et les pouvoirs publics français qui font preuve d’irresponsabilité (1).

Pour combattre l’incendie de l’entrepôt logistique de Grand-Couronne à 18 km au sud de Rouen, les soldats du feu ont pompé dans la Seine pour obtenir un débit de 200m3/minute. La Seine est à plus de 500 mètres de l’entrepôt incendié. L’attaque du feu a été retardée par l’insuffisance ou l’absence de bornes incendie à proximité immédiate de l’entrepôt.

Lire la suite

Bolloré Illogistics

17 janv. 2023

Bolloré Illogistics

11h30
Communiqué n°1

Malgré les études de dangers de l’Ineris (Institut national de l’environnement industriel et des risques), les visites de contrôle du Sdis (Service départemental d’incendie et de secours), les dispositifs d’extinction automatique et à cause de la surveillance allégée des Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) et de l’anarchie qui règne dans la massification de la logistique, un entrepôt de Bolloré Logistics d’environ 24.000 m2 est en feu à Grand-Couronne dans la banlieue de Rouen, à 570 m de la Seine et à 30 m d’un couloir de lignes haute-tension. Contrairement à la déclaration de la préfecture de Seine-Maritime, le feu ne peut pas être considéré comme circonscrit.

Lire la suite

Un déchet toxique allemand en transit à Cherbourg

13 janv. 2023

Un déchet toxique allemand en transit à Cherbourg

L’Etat allemand ne montre pas l’exemple dans le domaine de la démolition des navires marchands ou militaires en fin de vie. L’Allemagne ne dispose d’aucun chantier de démolition agréé par l’Union européenne.

Lire la suite

Sortie de route

10 janv. 2023

La loi relative à l’accélération de la production d’énergies renouvelables telle qu’elle est soumise au vote cet après-midi à l’Assemblée nationale est plus qu’un excès de vitesse, c’est une conduite en état d’ivresse énergétique, sans radar, sans flash et sans retrait. Elle simplifie le code de conduite en roulant sur la biodiversité. Ceux qui crient au casse-cou sont traités d’irresponsables. Et ce n’est qu’un début. Le gouvernement appuie aussi sur le champignon nucléaire. Le projet de loi relatif à l’accélération des procédures liées à la construction de nouvelles installations nucléaires à proximité de sites nucléaires existants et au fonctionnement des installations existantes va être, dans les semaines qui viennent, examiné en procédure accélérée par le Sénat et l’Assemblée nationale.

Lire la suite

“A la Trace” n°35, le bulletin de la défaunation

23 déc. 2022

“A la Trace” n°35, le bulletin de la défaunation

“A la Trace” n°35, le bulletin de la défaunation
1420 évènements sourcés, vérifiés, analysés, commentés, consolidés entre 
le 1er janvier et le 31 mars 2022
368 documents iconographiques

10 cartes et des archives historiques
(pdf, 218 pages – 7,4 Mo)

Lire la suite

Ukraine: Robin des Bois veille aux grains (suite)

22 déc. 2022

Ukraine: Robin des Bois veille aux grains (suite)

A la date du 18 décembre 2022, 563 départs de navires depuis les ports ukrainiens de Chornomorsk, Odessa et Yuzhny ont permis l’exportation de 14.194.211 tonnes de productions agricoles dans le cadre de l’Accord du 22 juillet 2022 entre l’Organisation des Nations Unies, l’Ukraine, la Russie et la Türkiye. L’Union européenne (6.251.402 t), la Chine (1.876.057 t) et la Türkiye (1.831.283 t) sont les principaux importateurs. Destiné à lutter contre la hausse mondiale des prix des denrées alimentaires, l’Accord servira aussi à lutter contre la soif et la pénurie de bière avec l’exportation de plus de 600.000 tonnes d’orge.

Lire la suite