Actualités

Nitrate d’ammonium / Catastrophe de Beyrouth

5 août 2020

Suite aux explosions dans le port de Beyrouth le 4 août 2020, vous trouverez ci-dessous des documents publiés par Robin des Bois concernant l’accidentologie du nitrate d’ammonium. Depuis quasiment un siècle, le monde est secoué et meurtri par des explosions de nitrate d’ammonium. Elles sont survenues dans des zones portuaires (Texas City-USA en 1947, Brest-France en 1947, Tianjin-Chine en 2015 et aujourd’hui Beyrouth-Liban) ou dans des entrepôts (Oppau-Allemagne en 1921, Toulouse-France en 2001) ou encore dans des gares de marchandises (Kriewald-Pologne en 1921, Ryongchon-Corée du Nord en 2004). Depuis une vingtaine d’années, plusieurs alertes et incendies ont eu lieu à bord de cargos transportant du nitrate d’ammonium (Junior M à Brest-France, Purple Beach en mer du Nord, Cheshire aux Iles Canaries-Espagne, Pacific Adventurer en Australie, Karkloe en Baie de Saint-Brieuc).

Lire la suite

L’horizon est notre avenir, ne le gaspillons pas !

4 août 2020

(30 juillet 2020)

Nous, fous des falaises, des criques, des grèves,
peintres des vagues, des brouillards, des horizons sombres, radieux, illuminés,
sous la neige, sous la pluie, sous les arcs-en-ciel, sous l’étonnement des pêcheurs et des ramasseurs d’algues,
sommes consternés de savoir nos sujets émerveillés aujourd’hui présents dans les musées du monde entier sous la menace de l’industrie éolienne démesurément verticale et dévoreuse de fonds, fâcheuse et faucheuse de la mer et de nos rêves.

Lire la suite

« A la Casse » n°60, le mondial de la démolition des navires

4 août 2020

« A la Casse » n°60, le mondial de la démolition des navires

« A la Casse » n°60 (pdf – 9,4 Mo)
Trimestriel d’information et d’analyses sur la démolition des navires
Avril, mai, juin 2020

– Les banques sont piégées. Elles prêtent de l’argent à des armateurs. Elles se croient protégées par une hypothèque de premier rang de plusieurs millions de dollars prise sur les navires et parfois ça tourne mal. Un organisme bancaire de Hong Kong l’a découvert notamment en lisant « A la Casse » n° 58. Enquête en cours… Cf. p.2.

Lire la suite

Recrudescence de masques usagés sur les voieries

24 juil. 2020

Recrudescence de masques usagés sur les voieries

Suite à l’utilisation massive et obligatoire de masques de protection respiratoire, il est constaté une recrudescence de masques usagés sur les voieries et dans les lieux de concentration touristique. Malheureusement, comme au début de la crise (cf. publications de Robin des Bois au mois de mars*), les consignes de gestion des masques usagés sont à nouveau inaudibles.
D’une part les masques sont des poubelles à virus divers, d’autre part ils constituent pour la faune sauvage et en particulier les oiseaux des pièges et des entraves à la mobilité.

Lire la suite

Les Seveso continuent à sortir de leurs cages

24 juil. 2020

Les Seveso continuent à sortir de leurs cages

La marée corrosive de chlorure ferrique qui s’est répandue dans les anses et sur le littoral de Martigues provient d’une usine historique qui fait l’objet théorique d’un plan anti-vieillissement. Le chlorure ferrique est miscible dans l’eau douce et l’eau de mer et il n’est pas possible de le récupérer comme cela se fait pour les hydrocarbures. Ce dérivé du chlore est utilisé comme désinfectant dans les stations d’épuration des eaux usées. Kem One Martigues-Lavéra produit du chlore, du chlorure ferrique, de la soude et de l’eau de javel. Le site a dû être en production accélérée et engranger des profits importants au plus fort de la crise Covid-19.

Lire la suite

Incendies de cathédrales

18 juil. 2020

Les cathédrales et autres lieux de cultes historiques sont vulnérables aux incendies accidentels et aux malveillances. Robin des Bois demande à Monsieur le Premier ministre, à Madame la ministre de la Culture et à Monsieur le ministre de l’Intérieur, qui ont annoncé leur venue cet après-midi au chevet de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes, de renoncer officiellement et sans délai à une reconstruction à l’identique de la cathédrale Notre-Dame de Paris et notamment à l’utilisation du plomb. Malgré le professionnalisme et le courage des pompiers, ces incendies peuvent disperser des poussières toxiques pour les populations riveraines et l’environnement.

Lire la suite

Comptoir d’informations Lubrizol

17 juil. 2020

Lire la suite

« Lubizol »

9 juil. 2020

Ce serait effectivement une lubie, c’est-à-dire un caprice extravagant, d’augmenter maintenant les capacités de production de Lubrizol Rouen. La décision du CODERST* manque de hauteur de vue et elle encourage tous les exploitants des usines Seveso ou autres établissements sensibles qui sont ou seront soumis à des incendies majeurs ou des à explosions à reprendre leurs activités le plus vite possible au nom de la sauvegarde de l’emploi et au mépris de la protection des populations, des salariés et de l’environnement. Cette décision n’est pas seulement dure à avaler pour les riverains. Elle l’est aussi pour les millions de personnes qui vivent et travaillent autour des usines Seveso, voire au sein de ces usines. L’avis consultatif du CODERST rendu dans le huis clos de la scène rouennaise et de l’axe Seine Rouen-Le Havre est de portée nationale. Il intervient au moment où les odeurs toxiques induisant des irritations, des nausées, des migraines, des insomnies et des anxiétés redoublent à cause des conditions météorologiques et des travaux à marché forcée sur le site sinistré (la dépollution est censée être terminée fin septembre).

Lire la suite

Ubu, commandant du Rio Tagus

8 juil. 2020

Ubu, commandant du Rio Tagus

Sète est accoutumé aux navires sous-normes. Le premier port français d’exportation de viande sur pied accueille à bras ouverts des bétaillères hors d’âge, cruelles pour les animaux et insalubres pour les équipages. Mais c’est avec un cargo que le port de Sète a décroché le pompon et touché le fond. Le Rio Tagus est arrivé à Sète le 29 octobre 2010 avec 2700 t d’urée destinées à l’industrie locale. Depuis Sète et le Rio Tagus vivent à la colle.

Lire la suite

« A la Trace » n°27 – le bulletin de la défaunation

7 juil. 2020

« A la Trace » n°27 – le bulletin de la défaunation

“A la Trace” n°27
Le bulletin de la défaunation
773 évènements du 1er octobre au 31 décembre 2019
460 sources
132 pages, 9,5 Mo (pdf)

Les orangs-outans vont toujours au tapis
Les orangs-outans sont terrassés par l’huile de palme, par les incendies de défrichage et par les représailles des petits et gros producteurs. Les sauveteurs ne savent plus où donner de la tête et pendant ces mois de cendres et de disette pour les orangs-outans adultes ou bébés, le fabriquant de Nutella pose en costard avec un grand sourire à la une : « On sort encore plus fort de la crise Covid-19. Pendant le confinement on a tous pâtissé avec du Nutella ». Les orangs-outans en pâtissent gravement. Cf. pages 66 à 68.

Lire la suite