Sites pollués

Les strates de l’industrialisation et la désindustrialisation ont superposé dans les sols et sous-sols terrestres et aquatiques des couches de pollutions et greffé dans le paysage et la géologie des bâtiments pollués, des amas de stériles, des fûts et des cuves qui libèrent au fur et à mesure de leur exposition aux intempéries et de la corrosion des résidus et poussières toxiques. L’empreinte écologique de ces ex-activités a une tendance naturelle à s’effacer de la mémoire collective et administrative. Gare à l’oubli et aux reconversions hâtives des friches industrielles et des stations-service.

Le plein de risques en Guyane, en Normandie et en Arctique

22 juin 2012

Forage en Guyane, communiqué n°2

Shell mène la danse en Guyane. L’offshore va subir pendant plus d’un an les nuisances et les pollutions de 4 forages pétroliers d’exploration et de pompage expérimental. Le littoral guyanais et des pays voisins ne seront pas à l’abri d’une dérive de nappes de pétrole accidentelles. La diversité des grands et petits cétacés au large de la Guyane a été soulignée par le Comité Scientifique de la Commission Baleinière Internationale en 2011. Les lamantins, les tortues luth, les milliers d’oiseaux migrateurs qui viennent des Caraïbes et du Brésil pour se reproduire sur l’île du Grand Connétable sont menacés par les forages ultra-profonds à cause de la suprématie de Shell, de la pression des élus de Guyane et de la faiblesse des gouvernements français successifs. L’histoire a commencé en mai 2001 avec la délivrance d’un arrêté préfectoral accordant un permis exclusif de recherche d’hydrocarbures dit permis de Guyane Maritime. La transition énergétique fait un détour par la préhistoire et il est notoire que les études d’impact sur l’environnement n’abordent pas, loin s’en faut, tous les risques dus aux bruits, aux pollutions lumineuses et atmosphériques.

Lire la suite

Les enfants victimes des friches industrielles.

31 mai 2012

Dimanche 6 mai, un enfant de 12 ans s’est introduit dans le local du transformateur de l’usine Usmeco, à Conches-en-Ouche dans l’Eure. Cet ex-atelier de traitement de surface des métaux a fait l’objet d’une liquidation judiciaire il y a 11 ans. Malgré les interventions de l’ADEME, il y a encore des matières dangereuses à l’intérieur et les sols sont contaminés par des métaux lourds et des cyanures. Le site n’est pas surveillé et n’est pas protégé contre les intrusions. Selon Robin des Bois il y a de fortes présomptions pour que le transformateur soit contaminé aux PCB (pyralène). Si c’est le cas, il aurait dû être éliminé au plus tard à la fin de l’année 2010. En tout état de cause, il est étrange qu’un transformateur à l’intérieur d’une usine fermée il y a 11 ans ait été sous tension. D’autres transformateurs, dans l’emprise d’Usmeco pourraient avoir été fracturés pour en extraire le cuivre. Le terrain appartient à une SCI proche des anciens dirigeants d’Usmeco. Le site d’Usmeco est inscrit au fichier BASOL. La base de données BASOL liste les sites et sols pollués appelant une action des pouvoirs publics à titre préventif ou curatif.

Lire la suite

Une niche fiscale et géologique pour les déchets dangereux.

6 déc. 2011

Total et les industriels de la principauté chimique du bassin de Lacq dans les Pyrénées-Atlantiques font la fête.

Grâce à un amendement au projet de loi de finance 2012 proposé par un député socialiste et approuvé par le gouvernement, l’injection de déchets dangereux dans la cavité géologique dite Crétacé 4000 est exemptée de la Taxe Générale sur les Activités Polluantes. Selon les déclarations du député, il ne s’agirait que d’eau salée. Ce n’est évidemment pas l’avis des douanes qui assimilent les rejets – jusqu’à 1.000 m3 / jour – à des déchets industriels. Le manque à gagner pour les finances publiques de ce cadeau législatif est estimé à 1,5 million d’euros par an.

Lire la suite

L’avenue de la créosote cancérogène

7 oct. 2011

Sujet : sites pollués à Bourgoin-Jallieu – Isère

En 1955, la mairie de Bourgoin-Jallieu dans le département de l’Isère autorise la construction d’un lotissement sur un terrain cédé par la SNCF, avenue de Champ Fleury. Ce terrain dépendait antérieurement de la gare de Jallieu et recélait une fosse bétonnée servant au stockage de la créosote. Ce dérivé d’hydrocarbures sert à protéger des colonisations végétales et des champignons les traverses en bois des voies ferrées. La créosote est considérée comme cancérogène. Plus les formulations sont anciennes, plus elles sont toxiques. Par contact ou par inhalation, elles provoquent des migraines, des insomnies, des troubles respiratoires, oculaires et cutanés.

Lire la suite

L’écotourisme de Robin des Bois

23 mars 2009

L’écotourisme de Robin des Bois

Nous avons sélectionné 3 bons plans pour vous évader du quotidien et de ses petites peurs et bonheurs ordinaires. En ces temps de crise, nous vous offrons la gratuité totale sur 3 destinations qui restent jusqu’alors largement méconnues du public et des institutions.

Lire la suite

Chronique des vaches sacrifiées

20 févr. 2009

Communiqué édité à l’occasion du salon Primevère de Lyon et du salon de l’Agriculture de Paris

Dans son « Inventaire des sites pollués aux PCB (mai 2008, pdf) », Robin des Bois relevait le site de Vitale Recyclage à Saint-Cyprien dans le département de la Loire (42). Cette initiative de Robin des Bois s’appuyait sur une documentation ancienne montrant que le site de Saint-Cyprien avait fait l’objet depuis les années 70 d’activités de brûlage et de broyage de matériels et radiateurs électriques. En juillet 2008, le Ministère de l’Écologie a légitimé les inquiétudes de Robin des Bois. Il a mis à jour dans sa base de données sur les sites et sols pollués (BASOL) la fiche du site Vitale Recyclage en y ajoutant la pollution des sols par les PCB. Fin août 2008, le même site était victime d’un incendie des stocks de bois de récupération. Le feu a couvé pendant trois mois.

Lire la suite

Prendre un enfant par la pollution*

4 juin 2008

Une école maternelle est en cours de construction sur le site parisien le plus contaminé par les goudrons. Ces résidus d’exploitation de l’usine à gaz de La Villette dégagent des émissions volatiles, du naphtalène en particulier, et polluent les eaux souterraines.

Rue de Cambrai, dans l’ancienne cité Michelet, 19ème arrondissement de Paris, les caves et autres sous-sols sont connus pour être contaminés par des remontées toxiques en provenance de « l’usine de goudrons de la Compagnie du Gaz » fermée en 1955. Récemment, au moins une cuve a été mise à jour lors de la destruction de garages, magasins et ateliers dépendant de la Direction de l’architecture. Elle contenait des goudrons résiduels. Elle avait perdu son étanchéité. Elle est restée sur place. Les terres périphériques sont polluées. Des nappes de goudrons subsistent au-dessous du niveau des terrassements.

Lire la suite

Scandale immobilier à Boulogne-Billancourt

13 oct. 2006

Aujourd’hui le premier programme immobilier sur le terrain Trapèze en rive de Seine commence à être vendu sur maquette dans le cadre d’une action promotionnelle. Le dernier détenteur, à savoir le constructeur automobile Renault, a procédé à de longs travaux de décontamination des sols et des nappes d’eau sous-jacentes qui ont abouti à l’extraction ou à la neutralisation de la plupart des polluants ; mais un siècle d’activités industrielles successives et superposées a définitivement marqué de son empreinte cette trentaine d’hectares aujourd’hui convoitée par quelques promoteurs et des milliers d’acquéreurs potentiels. Les objectifs de qualité confirmés par les arrêtés préfectoraux successifs autorisent des teneurs résiduelles en hydrocarbures et en solvants dans les sous-sols.

Lire la suite

Asnières : Saturnisme primaire

21 juil. 2004

La municipalité d’Asnières, malgré des avis divergents ou opposés des riverains et des parents a décidé depuis quelques années d’implanter une école primaire dans un jardin public, le square Chanzy.

L’enquête publique s’est déroulée du 7 janvier au 7 février 2004. Malgré les avis défavorables de l’association “Pour la sauvegarde des quartiers de Chanzy, Flachat et ses environs” et de Robin des Bois, le maire et ses conseillers municipaux ont donné un avis favorable à l’implantation d’une école sur un terrain trop exigu, aux accès encombrés, et riverain d’un faisceau de lignes ferroviaires emprunté par 600 trains/jour.

Lire la suite

Bretagne: enquête sur 14 incinérateurs éteints

16 janv. 2004

Rattrapées par les ronces, phagocytées par d’autres métiers des déchets, les anciennes Unités d’Incinération des Ordures Ménagères sont fermées et se terrent.

Ouvertes entre 1970 et 1991 et fermées entre 1982 et 2003, ces 14 usines ont brûlé dans le Morbihan, en Ille-et-Vilaine, en Côtes-d’Armor et dans le Finistère plus ou moins 2 millions de tonnes de déchets et généré plus de 600.000 tonnes de mâchefers et de cendres chargés en substances toxiques et dispersés pour leur quasi-totalité dans les milieux naturels de proximité: carrières, marais, parcelles attenant aux incinérateurs, remblais de proximité, fausse décharge contrôlée.

Lire la suite