Posts Tagged "démantèlement des navires"

A la Casse n°50, du 1er octobre au 31 décembre 2017

15 févr. 2018

A la Casse n°50, du 1er octobre au 31 décembre 2017

« A la Casse » n°50, bulletin trimestriel sur la démolition des navires
Octobre à décembre 2017 – 99 pages
pdf – 17,9 Mo

– Depuis le n°1 (janvier 2006), « A la Casse » a accompagné 10.026 navires en fin de vie, soit un convoi de 1715 km de long, un tonnage de 87 millions de tonnes de métaux, environ 2 millions de tonnes de déchets et un marché de 33 milliards d’US$. L’Europe en a démoli 219.

– Alerte sur les remorquages à risques. Le Puma (ex-Marechiaro, ex-Mira A, ex-Comenda, ex-Salvigour, ex-Yorkshireman) va-t-il devenir le nouveau Lyubov Orlova ?

Lire la suite

L’Europe exporte des déchets radioactifs au Bangladesh

16 juin 2017

L’Europe exporte des déchets radioactifs au Bangladesh

236 m de long. Le North Sea Producer, enfant chéri de Maersk, 1er armateur mondial, a été pendant 18 ans un bon serviteur de l’industrie pétrolière en mer du Nord.
Cet ex tanker lancé au Danemark sous le nom de Dagmar Maersk en 1984 a été converti 12 ans plus tard en navire de production et de stockage de pétrole offshore. Il était stationné sur le champ pétrolier de Mc Culloch au nord d’Aberdeen. Mis à la retraite en 2015 sur les bords de la Tees à côté du chantier Able UK d’Hartlepool qui a démoli l’ex porte-avions français Clemenceau, le North Sea Producer a quitté en remorque l’Europe. Maersk a choisi le Bangladesh pour sa fin de vie. Dans les 9 dernières années, 161 ouvriers ont été tués sur les plages d’échouage de Chittagong. Maersk ne s’arrête pas à ces détails. Ce qui compte c’est de vendre au meilleur prix. Les ferrailleurs du Bangladesh ont offert plus de 6 millions d’US$ pour le North Sea Producer.

Lire la suite

L’Europe exporte des déchets radioactifs au Bangladesh

16 juin 2017

L’Europe exporte des déchets radioactifs au Bangladesh

236 m de long. Le North Sea Producer, enfant chéri de Maersk, 1er armateur mondial, a été pendant 18 ans un bon serviteur de l’industrie pétrolière en mer du Nord.
Cet ex tanker lancé au Danemark sous le nom de Dagmar Maersk en 1984 a été converti 12 ans plus tard en navire de production et de stockage de pétrole offshore. Il était stationné sur le champ pétrolier de Mc Culloch au nord d’Aberdeen. Mis à la retraite en 2015 sur les bords de la Tees à côté du chantier Able UK d’Hartlepool qui a démoli l’ex porte-avions français Clemenceau, le North Sea Producer a quitté en remorque l’Europe. Maersk a choisi le Bangladesh pour sa fin de vie. Dans les 9 dernières années, 161 ouvriers ont été tués sur les plages d’échouage de Chittagong. Maersk ne s’arrête pas à ces détails. Ce qui compte c’est de vendre au meilleur prix. Les ferrailleurs du Bangladesh ont offert plus de 6 millions d’US$ pour le North Sea Producer.

Lire la suite

A LA CASSE – Bulletin d’information et d’analyses sur les navires en fin de vie

25 oct. 2014

2018 – 2017 201620152014201320122011 2010200920082007 –  2006

Navires partis à la casse en 2021

« A la Casse » n°63 – navires partis à la casse du 1er avril 2021 au 30 juin 2021, pdf 76 pages, 12,4 Mo

Eide Traveler, rade de Brest (France), 4 février 2009. © Erwan Guéguéniat

Navires partis à la casse en 2020

« A la Casse » n°62 – navires partis à la casse du 1er octobre 2020 au 31 mars 2021, pdf 122 pages, 19,6 Mo

« A la Casse » n°61 – navires partis à la casse du 1er juillet au 30 septembre 2020, pdf 72 pages, 12,8 Mo

« A la Casse » n°60 – navires partis à la casse du 1er avril au 30 juin 2020, pdf 55 pages, 9,4 Mo

Lire la suite

Demain, les Etats-Unis lancent un porte-avions sous-marin

16 mai 2006

La mer reprend de plus belle ses parures de poubelle. Demain, quand le Clemenceau est prévu à Brest, l’Oriskany, ex-porte-avions américain, sera volontairement coulé à la satisfaction des activités de loisirs, de tourisme et des amateurs de plongée sous-marine qui voient dans ce naufrage programmé un nouveau pôle d’attraction, de curiosité et de revenus. Les clubs de plongée ont déjà commencé à prendre les réservations : 145 USD pour deux payables à l’avance.

Au Canada et aux Etats-Unis, beaucoup de méga-encombrants dont il n’est pas su quoi faire en fin de vie sont jetés en mer dans le cadre des programmes de récifs artificiels. Tout y passe : Boeing, rames de métro et vieilles bagnoles.

Lire la suite