La boîte de Pandore des nitrates d’ammonium

4 août 2021

La boîte de Pandore des nitrates d’ammonium
Mission nitrate d’ammonium, communiqué n°2 : le trafic maritime Le nitrate d’ammonium est un monstre à deux têtes. L’une a tué et pollué pendant la Première Guerre Mondiale en valorisant ses capacités explosives et brisantes, l’autre nourrit en temps de paix en dopant le rendement des cultures et en polluant les eaux souterraines.

Le nitrate d’ammonium for Peace est partout dans les granges, les coopératives, sur les routes, sur les rails, sur mer et dans les ports. Se détacher de l’engrais azoté bon marché à base de nitrate d’ammonium apparaît pour la filière agricole française plus difficile que de se séparer des glyphosates.

Entre janvier et juin 2021, Robin des Bois a relevé 15 incendies dans des établissements agricoles impliquant des engrais à base de nitrate d’ammonium. Les engrais étaient stockés dans les mêmes hangars que des pneus, du foin, des hydrocarbures, de la paille, des produits phytosanitaires.

Lire la suite

Odeep One – Communiqué n°4

3 août 2021

Odeep One – Communiqué n°4

L’évadé de Sète est attendu demain vers midi à Port Saïd, entrée du canal de Suez. Selon la base de données officielle Equasis mise à jour le 27 juillet 2021, l’Odeep One est sans pavillon, sans société de classification, sans référent à terre pour la gestion de la sécurité. Il dit se diriger vers Colombo (Sri Lanka).

Selon Marine Traffic, l’Odeep One s’appelle désormais le Deep One et bat depuis le 16 juillet 2021 le pavillon de Saint-Kitts-et-Nevis.

Lire la suite

Odeep One – Communiqué n°3

30 juil. 2021

30 juillet 2021. 14 h

Il s’avère que les autorités maltaises ont elles aussi laissé filer l’Odeep One et qu’il fait route vers la Méditerranée orientale avec la perspective de traverser le canal de Suez pour rejoindre l’Océan Indien. Robin des Bois vient d’envoyer un message à l’autorité du Canal de Suez en lui recommandant d’interdire l’accès au canal de l’Odeep One. La trajectoire du fuyard sera régulièrement mise à jour sur la page Facebook de Robin des Bois.

Lire la suite

Sète-Colombo : la folle cavale de l’Odeep One

30 juil. 2021

Sète-Colombo : la folle cavale de l’Odeep One

30 juillet 2021- 9h.

Le navire vétuste ciblé par le Mémorandum de Paris sur le contrôle des navires par l’Etat du Port s’est échappé de Sète le vendredi 23 juillet avec la complicité du port. L’Odeep One a provoqué dans sa fuite 2 pollutions par hydrocarbures dans les bassins du port et à la sortie du chenal. Le Centre de Sécurité des Navires (CSN) basé à Sète n’a pas été informé de ce départ. Hier 29 juillet, l’Odeep One a souté dans les eaux territoriales de Malte et se dirige maintenant sur Colombo (Sri Lanka). Le suivi attentif de la trajectoire de l’Odeep One entre Sète et Malte par Robin des Bois et d’autres spécialistes a démontré qu’il se heurte à des problèmes mécaniques. Sa vitesse moyenne est de 5 à 6 nœuds avec des phases à un ou 2 nœuds.

Lire la suite

Un navire poubelle se fait la malle à Sète

26 juil. 2021

L’Odeep One, 190 m de long, immobilisé dans le port de Sète depuis novembre 2019, a quitté le port comme un voleur après avoir acquis le pavillon sous normes de Saint-Kitts-et-Nevis.

Le centre de sécurité des navires de Sète n’a pas été informé de ce départ. Il avait pourtant prévenu le consignataire et l’armateur qu’une inspection à bord était obligatoire avant tout mouvement du navire ciblé par le Mémorandum de Paris sur le contrôle des navires par l’Etat du Port. L’Odeep One est à cette heure au sud de la Sardaigne, il se dirige vers Malte à petite vitesse. Sa destination finale est sans doute la casse en Turquie. La dernière inspection de l’Odeep One date d’octobre 2019 à Nowy Port en Pologne. Il venait de sortir pour réparation d’un chantier de Gdansk. L’histoire de l’Odeep One est résumée dans le n°61 de «A la Casse» publié en novembre 2020 sous le titre « Le cimetière maritime de Sète » qui englobe les cas du Rio Tagus et de l’Odeep One (en lien).

Lire la suite