Balisage

Mourir en mer, une tragédie banale pour le bétail européen

4 avril 2024

Mourir en mer, une tragédie banale pour le bétail européen

La bétaillère maritime type agréée par l’Union européenne est aujourd’hui âgée de 43 ans, longue de 97 m, construite comme cargo polyvalent et convertie pour le transport de bétail à l’âge de 30 ans, détenue à 5 reprises au cours de toute son exploitation et contrôlée par une société de classification de complaisance. Les bétaillères embarquent jusqu’à 3800 bovins ou 14.000 moutons.

Lire la suite

Bétaillères maritimes: les navires les plus dangereux au monde

26 mars 2024

Bétaillères maritimes: les navires les plus dangereux au monde

Actuellement, 64 bétaillères maritimes sont autorisées à embarquer dans les ports de l’Union européenne des animaux issus des élevages de l’Union européenne pour les transporter vaille que vaille dans des pays tiers. Ce commerce, d’une valeur annuelle d’au moins 1,5 milliard d’€, s’effectue sur des navires sous-normes et surchargés. En réponse, l’organisation allemande pour le bien-être animal Animal Welfare Foundation e.V. (AWF) et l’organisation environnementale française Robin des Bois publient un rapport complet (pdf – 8,4 Mo) sur le mal-être des animaux dans les bétaillères maritimes au départ de l’Union européenne, sur les risques pour la sécurité maritime, pour la sécurité des équipages et pour la protection de l’environnement. Les portraits des 64 bétaillères maritimes et le film sont éloquents : le transport d’animaux vivants par mer sur des navires délabrés doit cesser. En attendant, le respect des normes internationales contraignantes est un strict minimum. L’Union européenne, la Commission européenne, les éleveurs européens doivent prendre enfin leurs responsabilités après des années d’inaction, de soumission et d’indifférence.

Lire la suite

Panique dans les nids en Normandie

13 mars 2024

Panique dans les nids en Normandie

La Région Normandie et le Comité du Débarquement programment dans la nuit du 1er juin 2024 une guerre du feu sur 95 km de littoral entre Sainte-Mère-Eglise (Manche) et Ranville (Calvados). Les plages d’Utah Beach, d’Omaha Beach, de Gold Beach, de Juno Beach et de Sword Beach seront embrasées par 19 feux d’artifices synchronisés. La commémoration du 80ème anniversaire du D-DAY n’a rien de pacifique

Lire la suite

La fusion dangereuse du nucléaire

11 mars 2024

La fusion dangereuse du nucléaire

Treize ans pile après Fukushima, le gouvernement français veut dynamiter le système complémentaire du contrôle et de l’expertise des installations nucléaires.
Robin des Bois demande à tous les député(e)s d’être à la hauteur de la République française et de ne pas tomber dans les pièges de la ripoublique du nucléaire.

Lire la suite

Grenouilles: appel de plus de 550 scientifiques et vétérinaires

6 mars 2024

Grenouilles: appel de plus de 550 scientifiques et vétérinaires

M. Macron, le commerce des cuisses de grenouilles doit être freiné !

Paris, Munich, 6 mars 2024 – Dans une lettre commune, 557 chercheurs, experts de la conservation de la nature et de la médecine vétérinaire appellent le président français Emmanuel Macron à mettre fin à la surexploitation des grenouilles en Asie et en Europe du Sud-Est pour satisfaire les habitudes culinaires de l’Union européenne. La France en tant que premier pays consommateur se doit d’initier dans le cadre de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) une protection internationale des espèces de grenouilles les plus commercialisées. Cette lettre est une initiative des ONG françaises Vétérinaires pour la Biodiversité et Robin des Bois et de l’ONG allemande Pro Wildlife. Une demande similaire a été faite par 46 ONG le 25 janvier 2024 auprès de M. Béchu, ministre français de la Transition écologique. Elle est pour l’instant restée sans réponse. “Les Français sont-ils condamnés à être des froggies ? Il est temps de rappeler que les grenouilles sont aussi les auxiliaires bénévoles des agriculteurs.  Lorsqu’elles disparaissent, les nuisibles prolifèrent et l’utilisation des pesticides augmente” souligne Charlotte Nithart, présidente de Robin des Bois.

Lire la suite

Les pis sur terre

22 févr. 2024

Les pis sur terre

Salon International de l’Agriculture – Communiqué n°2

Irréductible, Marie 72 ans ne laisse pas tomber ses vaches laitières normandes

C’est immuable, chaque jour, à 6 h et à 18 h Dyna, (parce que sa mère s’appelait Dynamite) vient prendre place dans l’une des deux stalles de la petite machine à traire pétaradante, qui en hiver, est installée dans la cour à proximité de l’étable dans laquelle, elle et ses 8 copines passent la nuit. Le petit cheptel de vaches, toujours normandes depuis 3 générations, a passé la journée juste à côté, dans un champ, à manger l’herbe du Val de Saire, situé entre terre et mer au nord-est du Cotentin. 16 h 30, Marie commence un va-et-vient de brouettes chargées de betteraves locales coupées en lamelles. 9 vaches, 9 tas sont déposés dans les mangeoires de Dyna, Fauvette, Frégate ou encore des 2 Mésanges. Toutes ont entendu le bruit de la machine à couper les betteraves et s’approchent de la barrière que va ouvrir Marie. « C’est l’appel de la betterave », explique Marie, avec malice. Fauvette prend la tête du troupeau et toutes partent en file indienne, au parfum de la suite du programme. Aussitôt arrivées dans la grange, les 9 têtes plongent dans les mangeoires et s’ensuit alors une séance de déglutition impressionnante. « Ça gloutonne dur ». Pendant ce temps-là, Marie s’affaire autour de sa machine à traire ambulante achetée en 2000 et qui en été, attelée à un petit tracteur, sillonne les routes et chemins qui mènent aux petites parcelles ceintes de murets en granite et de haies d’épines. Marie est seule, à la tête d’une petite exploitation d’une dizaine d’hectares.

Lire la suite

Le mal en mer

21 févr. 2024

Le mal en mer

Salon International de l’Agriculture – Communiqué n°1

L’Al Kuwait était en escale technique au Cap, Afrique du Sud, les 19 et 20 février 2024. Il transporte 19.000 bovins. Il a quitté le Rio Grande do Sul, Brésil, le 9 février, à destination d’Umm Qasr en Irak. Dès que l’Al Kuwait s’est approché du Cap, une odeur de mort a envahi la métropole. Les agents de la SCPA (Society for the Prevention of Cruelty to Animals) sont montés à bord et ont constaté que les animaux étaient blessés, souffrants, enlisés dans les litières et leurs excréments. Quelques-uns étaient déjà morts. Plusieurs ont été euthanasiés à la demande des vétérinaires sud-africains. Les cadavres n’ont pas été débarqués.

Lire la suite

Viviez : l’électrochoc du lithium

19 févr. 2024

Viviez : l’électrochoc du lithium

Mise à jour disponible en bas de page

– Les 900 tonnes de batteries au lithium usagées prises dans l’incendie qui a débuté le 17 février appartiennent à la SNAM (Société Nouvelle d’Affinage des Métaux). La SNAM, sise avenue Jean Jaurès à Viviez (Aveyron), a développé en 2018 une nouvelle ligne d’hydrométallurgie pour extraire le cobalt, le manganèse et le nickel des batteries au lithium. L’arrêté préfectoral autorisant l’exploitant à traiter 300 tonnes de batteries au lithium a été délivré le 25 juillet 2000. Le stock de batterie au lithium qui a pris feu était un stock d’attente situé à environ 1km de la SNAM dans un hangar vétuste et désaffecté ayant appartenu à la SOPAVE, une usine spécialisée dans le recyclage des plastiques agricoles fermée en 2018.

Lire la suite

Une vague de PCB dans le Bassin de la Meuse

16 févr. 2024

Mises à jour disponibles en bas de page

Le mardi 6 février 2024 à Marbehan (Belgique), suite au vol de cuivre dans 4 transformateurs appartenant à INFRABEL, exploitant du réseau ferroviaire en Belgique, 17.000 litres d’huiles contaminées aux PCB (PolyChloroBiphényles) ont été déversés dans la rivière Mellier affluent de la Rulle et sous-affluent de la Semois.
La Semois se jette dans la Meuse à Monthermé en France. La Semois et la Meuse hébergent en particulier des barbeaux, des anguilles, des carpes, des vairons et des tanches qui sont des espèces fortement bioaccumulatrices de PCB. Les poissons ne connaissent pas les frontières. Le franco-belge ne fait pas partie de leur code. Pour eux, la Meuse, la Semois et ses affluents sont un habitat continu.

Lire la suite

L’Arctique déboussolé

9 févr. 2024

L’Arctique déboussolé

Robin des Bois est observateur à la Convention OSPAR (1) pour la protection du milieu marin de l’Atlantique du Nord-Est depuis 2005. C’est la seule ONG basée en France à bénéficier de ce statut. Le périmètre de la Convention couvre 13,5 millions de km2 en tout et se répartit en 5 régions : Eaux arctiques (5,53 millions de km2), Mer du Nord (et la Manche), Mers celtiques, Golfe de Gascogne et côte ibérique, Eaux profondes de l’Atlantique du Nord-Est. L’Arctique est le pôle de convergence des pollutions fluviales, marines et atmosphériques émises par les pays subarctiques et par les pays riverains. Les 4 octobre, 28 novembre 2022, 23 janvier, 25 mai, 16, 17 et 18 octobre 2023, les 30-31 janvier 2024, Gaëlle Guilissen, représentante de Robin des Bois, a participé physiquement ou en visioconférence au premier cycle du groupe de travail Arctique. L’objectif est de dresser dans un document final délivrable en 2024 l’état des lieux des menaces qui pèsent sur la région Eaux arctiques et de proposer des actions de remédiation. Une nouvelle réunion est prévue le 6 mars. Robin des Bois reviendra dans le courant de l’année sur cet enjeu vital.

Lire la suite