Balisage

Les sans-chênes

18 mars 2021

Les sans-chênes

Notre-Dame de Paris
Communiqué n°15

Il faut en abattre 2360 pour accomplir la volonté divine des conservateurs des monuments historiques. Jusqu’alors, les chasseurs de chênes en ont repéré 1097. L’Établissement public chargé de la reconstitution de Notre-Dame de Paris n’exclut pas de devoir recourir à des fournisseurs étrangers. Faudra-t-il en dernier recours user de la diplomatie et faire revenir quelques fûts scandaleusement exportés en Chine pour 3000-4000 euros alors que les chênes rendent à la nature des services inestimables ?

Lire la suite

Pékin, le boomerang des sables radioactifs

16 mars 2021

Aujourd’hui, Pékin est opacifié par les poussières transportées sur plus de 2000 km par les vents d’ouest. Ce phénomène saisonnier est particulièrement violent cette année. Ce tsunami atmosphérique véhicule une mixture de sable et de produits de fission nucléaire à vie longue.

Lire la suite

A veau-l’eau

8 mars 2021

Mise à jour le 16 mars

Après avoir quitté les eaux grecques, l’Elbeik a longé la côte sud de la Sicile puis dépassé la Sardaigne. Il suivait un cap nord-ouest qui devait le ramener à Tarragone, son port de départ le 18 décembre. Dans la matinée du 14 mars, il a infléchi son cap pour se mettre au mouillage sur la côte sud de l’île de Minorque. Il est toujours en attente d’ordre. Aucune nouvelle destination n’est annoncée. Ça fait 89 jours que l’Elbeik, ses 1776 veaux et son équipage ont quitté Tarragone.

Lire la suite

Les veaux-rien de l’Union Européenne

2 mars 2021

Mise à jour le 4 mars 2021

Depuis la fin d’après-midi du 2 mars, l’Elbeik allait et venait au large de la côte sud de la Crête. Au matin de ce jeudi 4 mars, il a repris sa route. La destination Carthagène est annulée ou différée. L’Elbeik se dirige maintenant vers le Pirée (Grèce). Arrivée prévue demain, 5 mars.

Lire la suite

L’agonie d’une fabrique de nitrate d’ammonium

8 févr. 2021

Communiqué du 2 février, mis à jour le 8 février

La désindustrialisation et la peur de l’ammoniac font trembler la ville de Mazingarbe (Pas-de-Calais) et l’Artois.

L’usine est spécialisée depuis 1925 dans la fabrication de nitrate d’ammonium entrant dans la composition d’engrais et d’explosifs de carrières et de mines. Elle a été vendue par une filiale de Total au groupe hispano-américain Maxam en 2011.

La tension remonte à juin 2020, quelques semaines avant l’explosion de Beyrouth. Après avoir capté la clientèle, bénéficié de la compétence d’une centaine de salariés et asséché les finances en revendant au-dessous du prix du marché du nitrate d’ammonium produit à Mazingarbe à d’autres filiales du groupe, Maxam met en avant la conjoncture Covid-19 et un prétendu retournement du marché pour mettre sous cloche les installations et les équipages.

Lire la suite

Pleins feux sur le sacrifice des canards

12 janv. 2021

Pleins feux sur le sacrifice des canards

Un nouvel épisode de grippe aviaire sévit dans le sud-ouest de la France. L’éradication de l’épizootie se traite comme d’habitude par la mise à mort à la hâte d’innombrables palmipèdes. L’ordre de grandeur est d’un million de victimes.

Lire la suite

Bonne Année sans champignon !

5 janv. 2021

Lire la suite

Sevmorput, suite et fin, enfin presque

30 déc. 2020

Sevmorput, suite et fin, enfin presque

Communiqué n°9 – 11h20

Le porte-conteneurs atomique Sevmorput a jeté l’ancre à 10h20 heure française dans la baie de Néva devant Saint-Pétersbourg avec son hélice amputée de 2 pales, 97 membres d’équipage et techniciens et sans son commandant. Il avait quitté Saint-Pétersbourg à destination de l’Antarctique le 5 octobre 2020 avec une hélice neuve à 4 pales et 5000 tonnes de marchandises diverses destinées à la reconstruction de la station scientifique Vostok. En septembre, il avait déchargé à Saint-Pétersbourg 5000 tonnes de produits de la mer en provenance du Kamtchatka via Mourmansk. La mission prestigieuse du Sevmorput était donc de réussir une première mondiale, la traversée pôle Nord-pôle Sud par un cargo à propulsion nucléaire.

Lire la suite

Sevmorput, suite et fin, enfin presque

30 déc. 2020

Sevmorput, suite et fin, enfin presque

Communiqué n°9 – 11h20

Le porte-conteneurs atomique Sevmorput a jeté l’ancre à 10h20 heure française dans la baie de Néva devant Saint-Pétersbourg avec son hélice amputée de 2 pales, 97 membres d’équipage et techniciens et sans son commandant. Il avait quitté Saint-Pétersbourg à destination de l’Antarctique le 5 octobre 2020 avec une hélice neuve à 4 pales et 5000 tonnes de marchandises diverses destinées à la reconstruction de la station scientifique Vostok. En septembre, il avait déchargé à Saint-Pétersbourg 5000 tonnes de produits de la mer en provenance du Kamtchatka via Mourmansk. La mission prestigieuse du Sevmorput était donc de réussir une première mondiale, la traversée pôle Nord-pôle Sud par un cargo à propulsion nucléaire.

Lire la suite

Sevmorput – mise à jour

24 déc. 2020

Sevmorput – mise à jour

Communiqué n°8

Après la mobilisation successive des remorqueurs de haute mer Abeille Bourbon et Abeille Liberté, l’Abeille Languedoc elle aussi affrétée par la marine nationale va prendre le relais. Elle est à cette heure en face du Touquet et se dirige vers le cargo atomique russe en avarie pour l’escorter jusqu’à Dunkerque et la limite de séparation des eaux côtières avec la Belgique. Cette surveillance continue et renforcée du Sevmorput est d’autant plus indispensable que le trafic maritime dans la Manche est intense. Sur la carte, figurent en rouge les tankers de produits pétroliers, chimiques et gaziers. Cliquez sur la carte.

Lire la suite