Pollutions marines

Avis de marées noires sur l’océan mondial

10 sept. 2020

Avis de marées noires sur l’océan mondial

Alors que la Marine française colmate des fissures sur l’épave avant du Tanio (1980) au large de la Bretagne, les marées noires ou les risques de marées noires se multiplient. La pandémie de Covid-19 n’est pas étrangère à cette résurgence. Les équipages ne sont plus relevés. Confinés dans leurs lieux de travail, ils sont surmenés, coupés du monde et déprimés. Le commandant indien du Wakashio qui s’est échoué sur l’Ile Maurice était à bord depuis un an et d’autres membres de l’équipage depuis 9 mois. La maintenance minimale des navires marchands est aussi différée. Les conjonctures politiques sont d’autres facteurs aggravants à l’exemple de stockages flottants d’hydrocarbures qui en temps de paix “nourrissent” des tankers venus à vide du monde entier.

Lire la suite

Les Seveso continuent à sortir de leurs cages

24 juil. 2020

Les Seveso continuent à sortir de leurs cages

La marée corrosive de chlorure ferrique qui s’est répandue dans les anses et sur le littoral de Martigues provient d’une usine historique qui fait l’objet théorique d’un plan anti-vieillissement. Le chlorure ferrique est miscible dans l’eau douce et l’eau de mer et il n’est pas possible de le récupérer comme cela se fait pour les hydrocarbures. Ce dérivé du chlore est utilisé comme désinfectant dans les stations d’épuration des eaux usées. Kem One Martigues-Lavéra produit du chlore, du chlorure ferrique, de la soude et de l’eau de javel. Le site a dû être en production accélérée et engranger des profits importants au plus fort de la crise Covid-19.

Lire la suite

Les cold case des marées noires

9 mars 2020

Les cold case des marées noires

A la Sainte-Marguerite, le 16 novembre 2019, des oiseaux mazoutés atterrissent morts ou englués sur des plages du Finistère nord. Les échantillons prélevés sur les ailes et les pattes montrent de grandes similarités avec le fioul lourd du Tanio dont le naufrage a eu lieu il y a 40 ans exactement.

Lire la suite

La marée noire anonyme

19 déc. 2019

La marée noire anonyme

Les voix de l’océan sont impénétrables. Ils sont quelques-uns à savoir mais ils se taisent. Depuis le mois d’août 2019, le Brésil est touché par une marée noire dont l’origine reste à ce jour incertaine. Plus de 2200 km de plages, mangroves et côtes rocheuses sont souillés. Début décembre, des arrivées sporadiques sont signalées jusqu’au nord de Rio de Janeiro. Après un élan de curiosité et l’émotion des photos, le silence est retombé sur cette marée noire venue de nulle part. La solidarité internationale est restée muette comme s’il était impossible de tomber à bras raccourcis sur le Brésil à cause des feux en Amazonie et en même temps de lui tendre la main à l’occasion d’une calamité maritime. Toutefois, le CEDRE (Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux) a proposé ses services par les canaux de la diplomatie française mais il n’a pas reçu de réponse officielle.

Lire la suite

20 ans après le naufrage de l’Erika

11 déc. 2019

Un naufrage comme celui de l’Erika en 1999 est-il encore possible aujourd’hui sur la façade Atlantique (golfe de Gascogne, Manche, mer du Nord) ?

Les tankers avec un profil comparable à celui de l’Erika (état vétuste, simple coque, voué à la démolition, armateur amateur) sont partis à la casse dans le sous-continent indien, ou bien sont cantonnés dans des trafics interafricains ou inter asiatiques. Les risques ne sont pas supprimés, ils sont déportés. En 2019, le bulletin “A la Casse” de Robin des Bois constate que des simples coques continuent de partir à la démolition et étaient donc toujours exploités hors des eaux européennes.

Lire la suite

Ubu TEX

5 nov. 2019

Loi économie circulaire, communiqué n°1

Hallucinant. Les TEX – Terres EXcavées – dans le jargon des BTP vont sortir librement de leur tanière, devenir des produits et faire l’objet de transactions commerciales. D’un coup de baguette gouvernementale, des déchets vont se métamorphoser en produits.

Les mafias des camions bennes et les créateurs de remblais flash dans les prairies ou les maquis vont bénéficier d’une nouvelle simplification administrative. Ils vont pouvoir vendre de la terre potentiellement polluée sous le noble nom de terre végétale.

Lire la suite

Echouement en Corse

14 oct. 2019

Mis à jour le 16 octobre 2019

West-Trade Logistic GmbH, l’armateur du Rhodanus, est allemand. A cause de la libéralisation du transport maritime, le cargo est immatriculé sous le pavillon de complaisance d’Antigua & Barbuda. Grâce à cette délocalisation, West-Trade Logistic GmbH exploite un équipage qui ne bénéficie pas des normes sociales européennes. Pour preuve, les déficiences relevées par les inspecteurs de sécurité maritime à Séville en janvier 2018 (fatigue de l’équipage), à Bizerte en mars 2017 (conditions de travail) ainsi que, régulièrement, des manquements relatifs à la convention internationale du travail maritime (MLC, Maritime Labour Convention).

Lire la suite

Marée noire à cause de la bauxite

30 avril 2019

Marée noire à cause de la bauxite

Solomon Trader (ex-Ocean Amber, ex-Noble Union, ex-Nueva Union, ex-Doric Chariot). OMI 9075670. Longueur 225 m. Port en lourd 73.592 t. Pavillon Hong Kong. Société de classification Nippon Kaiji Kyokai. Construit en 1994 à Ulsan (Corée du Sud) par Hyundai. Propriétaire King Trader Ltd (Hong Kong, Chine). Détenu en 2005 à Hay Point (Australie) et en 2012 à Paradip (Inde). Le Solomon Trader porte malheur.

Lire la suite

Depuis la Corse jusqu’à Alang

31 déc. 2018

Depuis la Corse jusqu’à Alang

Dernières nouvelles, 31 janvier 2019
Annoncé en Inde, le CSL Virginia devenu le Virgin Star s’est finalement dirigé vers le Bangladesh. Un chantier l’a acheté au tarif de 488 US$ la tonne, la fourchette haute des prix dans les chantiers de démolition.

********

CSL Virginia
Dépêche n°6 – 13h

Eperonné le 7 octobre 2018 par un ferry tunisien alors qu’il était au mouillage au large du Cap Corse, le porte-conteneur CSL Virginia a semé une marée noire qui s’étend depuis Saint-Tropez (Var) jusqu’à Cerbère (Pyrénées-Orientales).

Lire la suite

Une cascade de boulettes made in Med

3 déc. 2018

Une cascade de boulettes made in Med

CSL Virginia
communiqué n°5 – 15h00

La première provient du mouillage autorisé par la préfecture maritime de Méditerranée du CSL Virginia à l’intersection de routes maritimes à forte densité au nord de la Corse. Les deux suivantes proviennent des négligences des équipages du ferry tunisien Ulysse et du porte-conteneurs gréco-cypriote CSL Virginia. Les millions d’autres boulettes proviennent de la brèche ouverte dans une citerne de fioul de propulsion du CSL Virginia.
Lire la suite